Bienvenue à Regina 2017

Compte à rebours de l'ESPC

15 Mai - 20 Mai

Bienvenue à Regina 2017

Finalistes, délégués et juges : inscrivez-vous ici

« RENSEIGNEMENTSIMPORTANTS

Cliquez ci-dessus pour sélectionner votre rôle

Chaque projet à l'ESPC utilise le même module d'affichage - un cadre en aluminium avec deux panneaux verticaux blancs, une table triangulaire, et un en-tête préimprimé avec le titre du projet et le nom du finaliste ou des finalistes. N'apportez PAS un kiosque, un présentoir ou un stand.

Les dimensions du module d'affichage (précises au centimètre près) sont montrées dans le schéma ci-dessous.Le schéma de droite illustre comment des feuilles de papier de formats standards peuvent être apposées sur un panneau lorsqu'elles sont disposées sous forme de grille. Cliquez sur chaque image pour télécharger une version PDF imprimable.

Exigences en terme d'affichage

L'information qui suit présente un sommaire des exigences en terme d'affichage. Les finalistes, délégués, parents et coordonnateurs régionaux sont invités à examiner la Politique de présentation des projets à une ESPC lors de la préparation du matériel d'affichage pour l'ESPC et avant de signer le formulaire d’autorisation et de décharge de responsabilité pour l’ESPC. Certains articles acceptés pour l'affichage à une expo-sciences régionale peuvent ne pas être autorisés à l'ESPC.

Avant d'être homologué pour la compétition à l'ESPC, chaque projet doit passer une inspection pour s'assurer que le matériel exposé est conforme à la Politique de présentation des projets à une ESPC.

Une fois le projet approuve, aucun autre matériel d'affichage ne peut être ajouté.

Éléments d'affichage

Les éléments d'affichage doivent être fixés sur les panneaux d'affichage blancs au-dessus de la table et peuvent se chevaucher d'un panneau à l'autre. Les éléments ne peuvent pas être attachés au châssis du module d'affichage, y compris l'en-tête.

Des matières adhésives seront fournies pour fixer les éléments de la présentation aux panneaux; aucune autre matière adhésive ne peut être utilisée. À la fin de l'ESPC, les panneaux d'affichage doivent être remis dans leur état ​​d'origine, avec tous les matières adhésives et les matériaux du projet retirés.

Bien que nous aurons assez de ruban pour toutes les participantes et tous les participants, vous pouvez apporter votre propre réserve de ruban de montage 110 très résistant Scotch de 3M, comme illustré, disponible en rouleaux de 1,9 m chez Bureau en gros et Home Depot.

Les éléments d'affichage, notamment le texte, les graphiques, les photographies et autres informations figurant sur le les panneaux, doivent être imprimés sur du papier bond (imprimante laser, à jet d’encre ou photocopieur standard), du papier photographique ou du papier laminé. Le laminage n’est pas encouragé pour des raisons environnementales.

Le papier de bricolage, le bristol et les types de papier indiqués ci-dessus peuvent servir à tracer un contour, à encadrer des informations ou à ajouter des petits éléments de décoration sur le présentoir.

Si vous préparez une affiche grand format, Bureau en gros (Staples) peut imprimer une affiche de 24 pouces sur 36 pouces pour environ 30 $. Les bureaux de ta municipalité, une firme d'ingénieurs, un cabinet d'architecture, un bureau d'arpenteur-géomètre ou une université pourraient être en mesure d'imprimer une grande affiche à moindre coût.

On encourage les finalistes à apporter une clé USB avec les fichiers contenant les éléments d'affichage enregistrés sous forme de fichiers PDF.

Éléments de la présentation

Les documents présentés sur la table d’exposition doivent être insérés sécuritairement dans un cartable, une reliure Duo-tang, une chemise de présentation, une pochette en plastique ou tout autre article de bureau approprié.

Les autres éléments de la présentation doivent se conformer à la Politique de présentation des projets à une ESPC, qui comprend les modalités de sécurité pour prévenir les incendies, de sécurité électrique, de sécurité structurale et mécanique; de sécurité chimique; sur risques biologiques; les sujets humains, les animaux et les parties corporelles d'animaux, les armes à feu et les matériaux et l'équipement dangereux.

Les ordinateurs, les tablettes tactiles et les autres appareils électroniques qui sont conformes aux exigences de sécurité électrique peuvent être utilisés lors de la présentation du projet. Les finalistes doivent retirer tous les objets de valeur lorsque la salle d'exposition est fermée.

On peut accorder plus d'espace pour afficher une invention qui dépasse la capacité totale du module d'affichage. Cette demande toit être faite par le coordonnateur régional auprès de son représentant de zone de Sciences jeunesse Canada. L'autorité finale pour l'approbation de cette exception incombe à la présidente ou au président du Comité national des expo-sciences.

Dommages aux éléments d'affichage et de la présentation

Bien que tous les efforts soient déployés pour éviter d'endommager les éléments d'affichage et de la présenstation, Sciences jeunesse Canada, le comité organisateur local et les autres organismes partenaires et commanditaires n'assume aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages à tout élément du projet ou une partie de celui-ci.

Chaque projet doit comprendre un rapport de projet qui ne doit pas dépasser cinq pages ainsi qu’une annexe pour les références et la bibliographie. Ce rapport est un résumé concis du projet; il est rédigé à l’aide d’un style de rédaction scientifique, et il ne présente que ce qui est important. Vous pouvez y inclure des graphiques, des diagrammes et des tableaux, mais pas de données ou d’observations brutes. Ce rapport sera soumis en ligne en format PDF durant le processus d’inscription.

Contenu

Un rapport de projet complet comprend les éléments suivants :

  1. Information générale : Ce qui est à l’origine du projet.
  2. But : Pourquoi vous avez entrepris ce projet et ce que vous espériez accomplir.
  3. Hypothèse : Ce qui est testé, si applicable..
  4. Procédure : Un bref aperçu des matériaux et méthodes utilisés.
  5. Résultats ou observations : Un sommaire des résultats de votre expérience, innovation ou étude.
  6. Conclusions : Ce qui peut être conclu à partir des résultats trouvés et pourquoi cela est important.
  7. Travaux précédents : Si une version antérieure de ce projet a été soumise au cours d’une année précédente, le ou la finaliste doit souligner les changements apportés et le travail supplémentaire qui a été réalisé.
  8. Remerciements:Les personnes, institutions et entreprises qui vous ont fourni une aide importante sous la forme de conseils, de matériaux, d’appui financier et/ ou d’utilisation d’installations pour le travail réalisé.
  9. Références : Il est obligatoire de fournir des références détaillées relativement à toute source d’information à laquelle il est fait référence dans le rapport. Les sources clés utilisées dans la réalisation du projet doivent être mentionnées dans le texte et être présentées dans l’annexe (« Références ») selon le format communément utilisé dans les publications scientifiques. L’auteur, le titre, la publication, le volume, la date et les numéros de page doivent être fournis. Toute citation tirée d’un document quelconque doit être clairement indiquée en tant que telle.
  10. Bibliographie : Les sources importantes qui ont été consultées, mais qui ne sont pas spécifiquement indiquées dans le cadre du rapport, doivent être mentionnées (p. ex., volumes, articles, matériel audiovisuel, sites Web avec dates d’accès, entrevues).

Certaines variations sont permises pour les innovations et les études qui ne font pas appel à un protocole expérimental.

Format

Le rapport contiendra un maximum de cinq pages de dimensions 21,3 cm x 27,5 cm (8,5 po x 11 po) et sera soumis à l’aide d’un fichier PDF. Une annexe en surplus du maximum de cinq pages est permise pour présenter les références et la bibliographie. Tout document additionnel sera rejeté, et ne sera pas distribué aux juges. Les caractères d’imprimerie doivent être Times, Arial ou un type équivalent, et leur taille doit être de 12 points. La mise en page doit être à double interligne avec des marges de 2,5 cm (1 po) sur les quatre côtés. La première page doit indiquer le titre du projet et le nom du ou de la finaliste ou les noms des finalistes en haut de la page. Il est obligatoire de fournir des notes de bas de page, présentées à l’aide de caractères d’une taille de 8 points, qui donnent la date, le nom du ou de la finaliste ou les noms des finalistes, le titre du projet ainsi que le numéro de page.

En voici un exemple :

« Le 15 avril 2010 Jeanne Quelconque : Projet générique Page 1 de 5 »

Composition

Comme pour les manuscrits soumis pour publication dans le domaine de la littérature scientifique, les rapports de projet doivent être bien rédigés et sans fautes d’orthographe et de grammaire. Le style de rédaction, le vocabulaire retenu, le temps et la concordance des verbes ainsi que la ponctuation jouent tous un rôle dans la qualité du rapport. Le manque d’attention aux règles relevant du domaine linguistique peut, en fait, se traduire par une moins bonne note pour le projet.

Unités

Les travaux scientifiques de qualité destinés à être publiés sur la scène internationale ont recours aux unités du Système international d’unités (SI), qui doivent être utilisées dans tout ce que vous faites. Il faut correctement abréger les unités.

Mesures et degréd’incertitude

La plupart des mesures physiques sont incertaines. Les élèves devraient être familiarisés avec les concepts de l’exactitude, de la précision et de l’incertitude relativement aux mesures, et des méthodes utilisées par les scientifiques pour les représenter. Les données devraient être présentées à l’aide du nombre approprié de chiffres signifiants, et les graphes devraient afficher les barres d’erreur appropriées.

Graphiques, tableaux etcartes

Les bas de vignette, les légendes et les noms des axes doivent être exacts et lisibles.

Dans le domaine scientifique, communiquer clairement et succinctement est une importante habileté. C’est pourquoi la limite de cinq pages est scrupuleusement respectée, sans tenir compte de la complexité du projet.

Nous vous recommandons fortement de faire vérifier votre rapport de projet par une personne de votre organisation locale pour qu’elle s’assure que ce dernier réponde aux attentes relatives à la longueur, à la clarté, à la complétude et au respect des exigences en termes de formatage.

Une copie de votre rapport de projet est fournie à chaque juge de l’ESPC avant qu’il ou elle ne voit votre projet et vous rencontre. Non seulement ce rapport compte pour dix pour cent de l’évaluation du projet, mais c’est surtout le premier contact qu’a un juge avec votre projet. Un rapport concis, bien rédigé et sans fautes d’orthographe ou de grammaire contribue à faire une bonne première impression.

Les détails complets portant sur les éléments et les exigences quant au rapport de projet peuvent être trouvés dans la politique 3.1.2.4 - Rapport de projet pour une ESPC de Sciences Jeunesse Canada.

Sauvegarder votre rapporten tant que fichier PDF

Le rapport de projet doit être soumis électroniquement dans le cadre du processus d’inscription à l’ESPC. Il doit d’abord être sauvegardé en tant que fichier PDF (Portable Document Format) qui préserve l’apparence de votre document, et ceci, quel que soit l’ordinateur à partir duquel il est visualisé.

Remarque : Le format PDF est le seul format accepté pour les rapports de projet.

Des documents PDF peuvent être créés à partir de n’importe quel document sauvegardé à l’aide de Microsoft Word, Works, Publisher, WordPerfect, AppleWorks ou quasiment toute autre application que vous pourriez utiliser pour rédiger un rapport. Il existe plusieurs façons de créer un fichier PDF à partir du fichier contenant votre rapport. Voici quelques suggestions :

  • Utiliser Adobe Acrobat Professional, disponible pour Windows ou Macintosh.
  • Ouvrir le document et sélectionner « Imprimer > Enregistrer comme PDF » sous le menu Fichier sur n’importe quel ordinateur Macintosh opérant sous Mac OS X.
  • Télécharger le logiciel gratuit CutePDF Writer(sous Windows seulement) et l’utiliser pour convertir votre fichier.
  • Aller sur le site d'Adobeet cliquer sur « Try it for Free » pour s’inscrire et créer gratuitement jusqu’à cinq fichiers Adobe PDF.
  • Entrer « convertir en PDF » dans votre moteur de recherche préféré. Vous trouverez plusieurs autres offres de conversion en ligne gratuites.
  • Demander à votre expert informatique « local » de le faire pour vous. Les membres de votre organisation régionale devraient être en mesure de vous aider avec ce procédé.

Sciences Jeunesse Canada a mis en place des politiques traitant de l’utilisation de sujets humains, d’animaux vertébrés et invertébrés, et de parties d’animaux dans le cadre de recherches menées par de jeunes scientifiques (élèves des écoles élémentaires et secondaires, et élèves du CÉGEP I et II au Québec). Idéalement, ces politiques devraient être consultées avant de commencer à travailler sur un projet. Toutefois, si cela n’a pas été fait, ce sont quand même celles qui définissent ce qui est acceptable à l’Expo-sciences pancanadienne.

Utilisation de sujets humains

Participation d’êtres humains dans le cadre de recherches scientifiques – faible risque

Tous les sujets humains prenant part à des recherches scientifiques doivent donner leur consentement éclairé qui touche au consentement, à la confidentialité et au droit de se retirer du projet. Des sondages menés en classe et portant sur des attitudes, des croyances ou des habiletés (tels que ceux cherchant à identifier si les amis de classe se souviennent mieux de ce qu’ils lisent s’ils écoutent du jazz plutôt que du hip-hop) peuvent être considérés comme étant à faible risque, tel qu'énoncé dans la politique 4.1.1.1 - Participation d’êtres humains dans le cadre de recherches scientifiques – Projets à faible risque.Pour s’assurer que les questions d’ordre éthique appropriées ont été traitées, il suffit en général que le superviseur ou la superviseure de l’élève remplisse le formulaire 4.1A Participation de sujets humains Approbation – Projet à faible risque. Comprenez bien, cependant, que toutes les études de ce genre ne sont pas à faible risque. Par exemple, une étude nécessitant la mesure de l’indice de masse corporelle des élèves d’une classe pourrait avoir une incidence sur l’estime de soi des participants et participantes; elle serait alors considérée comme étant un projet à risque élevé.

Tous les projets auxquels des sujets humains prennent part, autres que les sondages et les tests d’habileté, sont considérés comme étant à risque élevé. Pour un projet à risque élevé, le formulaire plus détaillé 4.1B - Participation de sujets humains Approbation – Projet à risque élevé doit alors être rempli, et les procédures d’approbation indiquées doivent être suivies.

Participation d’êtres humains dans le cadre de recherches scientifiques – haut risque

La politique 4.1.1.2 Participation d’êtres humains dans le cadre de recherches scientifiques – Projets à risque élevé explique clairement ce qu’est une drogue, et précise que les drogues et les procédures effractives peuvent seulement être utilisées dans le cadre d’un projet scientifique réalisé sous la direction d’une superviseure ou d’un superviseur scientifique qualifié.

Effective October, 2010, sensory food projects (i.e., those designed only to assess the sensory characteristics of a food or drink), within certain restrictions (e.g., not involving "energy drinks"), are the only ingestion projects considered to be low risk. Significant risk ingestion projects are only allowed at the CWSF if carried out under professional supervision at a laboratorywith its own internal Ethics Review Committee, such asa university or hospital laboratory. Projects in which human participants, including the student researcher, are required to consume a substance or apply a substance to the skin must be carefully reviewed for compliance with the indicated Humans in Research policies before any testing begins.

Utilisation d’animaux(vertébrés et invertébrés)

Le soin et l’utilisation d’animaux d’expérimentation au Canada sont soumis aux exigences du Conseil canadien de protection des animaux (CCPA), une organisation nationale qui a été fondée en 1968 à Ottawa, et dont les programmes sont sujets à évaluation par les pairs. Les documents du CCPA énoncent que Sciences jeunesse Canada a pour responsabilités,entre autres, d’assurer la réglementation des expériences concernant des animaux dans le cadre des expo-sciences.

Les recherches nécessitant l’utilisation de vertébrés dans le cadre de projets d’expo-sciences ne peuvent être réalisées que d’une des quatre façons suivantes :

  • Observations
  • Études comportementales incluant des récompenseet excluant tout stress
  • Tout projet mené au sein d’un laboratoire universitaire,médical ou industriel approuvé par le conseil d’examen scientifique approprié
  • Expériences sur les embryons – Ces expériences sont soumises aux mêmes règles que celles s’appliquant aux animaux produisant les embryons. Les études d’embryons mammifères sont limitées à l’observation, sans intervention à l’aide de drogues ou d’autres produits chimiques.
  • Les recherches sur les céphalopodes (p. ex., les calmars, les pieuvres et les seiches) doivent suivre les mêmes règles que celles pour les vertébrés. Les recherches sur les autres types d’invertébrés ne font actuellement pas l’objet de restrictions, sauf que les projets tombant dans cette catégorie doivent avoir un certain mérite scientifique ou pédagogique, et doivent être jugés comme étant éthiques.

La politique 4.1.2 Utilisation d’animaux dans le cadre de recherches scientifiques explique clairement ce qu’est une drogue, et précise que les drogues peuvent seulement êtreutilisées dans le cadre d’un projet scientifique réalisé sous la direction d’une superviseure ou d’un superviseur scientifique qualifié.Le formulaire 4.1C - Utilisation d’animaux Approbation est utilisé pour s’assurer que l’examen approprié des projets impliquant des animaux a bien eu lieu.

Note pour les coordonnateurs et coordinatrices des expo-sciences régionales et les juges en chef

Une présentation détaillée des règles relatives à l’utilisation des animaux et à la participation de sujets humains est disponible sous la forme d’un document PowerPoint.

Veuillez communiquer les règles de Sciences jeunesse Canada sur la participation de sujets humains dans le cadre de projets d’expo-sciences autant que vous le pouvez. Nous vous invitons à ajouter au site Web de votre expo-sciences régionale un lien vers l’annuaire des politiques de Sciences jeunesse Canada ou vers le document en question. Aidez-nous à encourager les jeunes scientifiques canadiens à réaliser des recherches éthiques et rigoureuses.

Un rappel

Chaque région affiliée avec Sciences Jeunesse Canada doit établir un comité d’éthique relatif à son expo-sciences régionale, même si celui-ci n’est composé que d’une seule personne qui entreprendra de s’informer quant aux règles et aux questions d’éthique relatives aux recherches menées par des élèves. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez la politique 3.1.1.3 Comités d’éthique des expo-sciences régionales.

Intégrité académique

Comme l’a dit généreusement, mais en toute vérité, Sir Isaac Newton, « J’ai vu plus loin que les autres parce que je me suis juché sur les épaules de géants ». Une bonne démarche scientifique s’inspire du travail des autres et reconnaît expressément ce qui a été réalisé par d’autres.

Sciences jeunesse Canada affirme que la recherche de la vérité prend racine auprès de certaines valeurs de base telles que la diligence, la civilité et l’honnêteté. Une des traditions les plus importantes au sein de la communauté scientifique relève directement de l’honnêteté. Il s’agit de l’intégrité académique. Les scientifiques s’inspirent du travail réalisé par d’autres, et ils doivent être en mesure d’avoir confiance en l’intégrité des documents qui sont publiés et qui servent de piliers à leurs travaux.

Les élèves veulent œuvrer au sein de communautés où la compétition est juste, l’intégrité est respectée et la tricherie n’est pas tolérée. À ce titre, ils ont une grande responsabilité quant à la protection et à la promotion des normes d’intégrité académique les plus élevées. On s’attend à ce qu’ils respectent les meilleures valeurs de leurs enseignants et enseignantes, de leurs mentors et de leurs parents, et celles-ci incluent un engagement complet à faire preuve d’intégrité académique. Lors de toutes les expo-sciences, et plus particulièrement à l’Expo-sciences pancanadienne, les élèves doivent présenter un travail qui est le résultat de leurs propres efforts. Toute aide reçue de la part d’autres personnes doit être reconnue, et tout document écrit s’inspirant de travaux réalisés par d’autres doit être accompagné des références appropriées.

Le manque de respect des règles relevant de l’intégrité académique résulte presque toujours en une disqualification dans le cadre de l’ESPC.Voici certains exemples précis d’abus :

  • Plagiat – Il y a plagiat lorsque vous présentez le travail réalisé par d’autres comme étant le vôtre, sans citer de sources. Dans ce contexte, le terme « travail » couvre des résultats scientifiques, le développement conceptuel d’un sujet, l’essence de la formulation ou la reformulation d’un problème. Ceci inclut les travaux réalisés par un membre de votre famille ou par
  • un mentor. Vous pouvez trouver des renseignements sur la façon de correctement citer des références dans la politique 3.1.2.4 Rapport de projet pour une ESPC.
  • Fabrication ou falsification de données
  • Contrefaçon de signatures
  • Fabrication ou falsification des informations fournies à l’inscription
  • Soumission d’un projet dérivé d’un ancien projet d’une ESPC ou constituant un prolongement ou une révision d’un ancien projet réalisé par l’élève (ou par un autre élève) sans fournir de documentation au sujet du projet antérieur.

À juste titre, les élèves s’attendent à ce que leurs travaux académiques soient jugés justement et dans leur totalité. Sciences jeunesse Canada s’assurera que les jugements ayant lieu dans le cadre de l’ESPC satisferont aux critères éthiques et professionnels les plus élevés, et seront effectués sans partialité et sans conflit d’intérêts.

Sciences jeunesse Canada travaille également en collaboration avec les régions qui lui sont affiliées et d’autres partenaires pour que les normes de jugement utilisées à tous les niveaux des expo-sciences soient les plus élevées possibles.

Les participants à l’ESPC doivent lire toutes les politiques de Sciences jeunesse Canada — 1.5.5 Intégrité académique, 1.5.1 Code de conduite et 1.5.2 Discipline — avant de signer le formulaire d’autorisation et de décharge de responsabilité pour l’ESPC ou de prendre part à l’ESPC.

L’aide d’un ou d’une adultepour un projet dans lecadre d’une expo-sciences

Responsabilités des mentors

Les mentors peuvent être des scientifiques, des enseignants ou enseignantes, des parents ou, parfois, d’autres élèves. Lorsqu’un mentor travaille avec un élève dans n’importe quel cadre, il doit toujours garder à l’esprit que le projet est celui de l’élève et non le sien. Le rôle du mentor comporte plusieurs volets :

  • aider et guider l'élève pour lui permettre d'identifier un sujet pour son projet qui aborde une question scientifique significative tout en évitant celles qui réinventent la roue ou celles dont la vérification d'une hypothèse ne contribueraient pas à la connaissance scientifique;
  • lorsqu'il y a une entente mutuelle dans laquelle un élève réalisera son projet dans un cadre institutionnel où il aura accès à de l'équipement spécialisé et à du personnel très qualifié, lui fournir une série de thèmes ou de sujets qui permettraient de tirer profit des ressources disponibles et qui ne requièrent pas de ressources qui ne sont pas disponibles au superviseur;
  • aider l’élève à rassembler les informations de base;
  • enseigner à l’élève les techniques dont il aura besoin pour tester l’objectif ou l’hypothèse de son projet;
  • critiquer de manière constructive le travail de l'élève (clarté et cohérence du rapport écrit, du présentoir et de la présentation orale);
  • assurer la sécurité de toutes les personnes concernées tout au long du projet;
  • fournir, sur demande et dans un délai raisonnable, la documentation décrivant son rôle en tant que mentor ou superviseur, une courte description du projet expliquant comment il a été choisi et comment il cadre avec les projets faisant présentement sujet de recherche par le mentor, et les contraintes qui peuvent empêcher l'élève de réaliser lui-même certaines composantes du travail de laboratoire associé au projet (p. ex., l'élève est mineur, l'utilisation de l'équipement requiert un niveau de certification élevé, des restrictions liées à la sécurité ou aux assurances);
  • être un modèle pour les élèves en respectant les valeurs éthiques et l'intégrité académique qui est à la base du mentorat, du travail scientifique et des compétitions scientifiques telles que les expo-sciences.

Responsabilités des élèves

C’est à l’élève, et non pas au mentor, de concevoir le sujet du projet. Toutes les données utilisées doivent être celles de l’élève, à moins que ce dernier ne fasse pas valoir que ce sont les siennes et fournisse les informations et sources appropriées quant à l’origine des données utilisées. Pareillement, l’analyse des données doit exclusivement relever de la responsabilité de l’élève. Un élève qui entreprend un projet avec un mentor a la responsabilité de divulguer le nom de son mentor. Les éléments suivants doivent être inclus dans le rapport de projet : une description précise du niveau et de la nature du mentorat, le rôle du mentor, le cadre dans lequel le travail a été effectué et comment le projet a été conçu.

Responsabilités des juges

Certaines personnes dans la communauté des expo-sciences croient que le mentorat cause une concurrence déloyale parmi les projets d'expo-sciences. Les juges doivent être sensibles à ces préoccupations et s'assurer de se concentrer sur la pensée scientifique, la compréhension et la créativité des élèves. Certains projets qui impliquent l'utilisation d'équipement scientifique très sophistiqué et dispendieux sont simples sur le plan scientifique et moins créatifs que d'autres projets qui utilisent des matériaux et de l'équipement plus usuels. Certains juges peuvent être plus impressionnés par l'équipement ou le matériel sophistiqué alors que d'autres juges peuvent être plus impressionnés par un projet qui a été réalisé par un élève seul dans son garage en utilisant que tu matériel usuel disponible dans une maison.Dans tous les cas, il est impératif de regarder au-delà du cadre où le projet a été réalisé et d'évaluer la valeur scientifique du travail fait par l'élève. Une grande majorité de juges aux expo-sciences sont des professionnels dans le domaine scientifique, comprennent la nature du mentorat et ont de l'expérience dans l'évaluation du mérite du travail scientifique dans ce contexte. Les juges qui ont ce genre d'expérience ont la responsabilité d'éclairer ceux qui n'en ont pas. Dans la plupart des cas, c'est une équipe de juges qui procéderont à l'évaluation d'un groupe de projets, chacun de ces projets ayant reçu un certain niveau de mentorat et certains projets n'en ayant pas reçu du tout. Dans ce contexte, c'est la responsabilité des juges de :

  • éviter avec diligence tout biais pour ou contre les projets ayant reçu du mentorat et ceux n'en ayant pas reçu;
  • identifier avec soin, grâce aux documents fournis par l'élève et aux entrevues en personne, le niveau et la nature du mentorat;
  • évaluer le niveau et l'exactitude de l'information fournie par l'élève quant à la divulgation mentorat;
  • évaluer le niveau d'indépendance dans : le choix du sujet, la conception de l'étude, de l'expérience ou de l'innovation, la réalisation du projet, l'analyse des données et la rédaction du rapport écrit;
  • évaluer le niveau de compréhension scientifique et le contexte scientifique du projet tels que démontrés par l'élève;
  • évaluer et classer les projets en se basant sur la créativité du concept, sur le mérite scientifique de sa conception et des résultats, sur le niveau de compréhension scientifique démontré par l'élève, et dans le cas d'un projet avec mentorat, le niveau d'indépendance par rapport au mentor, en fonction de l'âge ou du niveau scolaire de l'élève.

Directives concernant le mentorat

  • Le projet pour l’expo-sciences représente le travail de l’élève.Le rôle du mentor est de donner des conseils, et non pas de prendre la responsabilité du projet.
  • Le temps d’un mentor est précieux. L’élève doit être ponctuel et être prêt à bien profiter du temps qu’il passe avec son mentor.
  • Si un élève travaille dans le laboratoire d’un mentor, il doit être au courant des règles de sécurité et recevoir la formation appropriée à ce sujet.
  • Pour la protection du mentor et de l’élève, toutes leurs rencontres devraient avoir lieu en présence d’une autre personne pendant des heures ouvrables, à l’école de l’élève en présence d’un enseignant ou d’une enseignante, ou d’un membre du personnel ou dans un autre endroit en présence d’un parent, tuteur ou tutrice.
  • Les élèves doivent prendre l’initiative de communiquer avec leur mentor et de tout organiser, comme le transport, le moment des rencontres, les fournitures, etc.
  • L’élève doit effectuer son propre travail, sauf si c’est interdit par mesure de sécurité ou par les règlements en vigueur.

Dans le cadre de tous les projets, on doit déclarer si le projet a bénéficié d’un mentor ou pas. Si c’est la cas, l’élève doit répondre à quelques questions au sujet du rôle de son mentor à son égard, et du rôle du mentor à l’égard du projet.

Les prix de l’ESPC visent à récompenser non seulement l’exceptionnel travail scientifique et technologique des jeunes scientifiques du Canada au niveau national, mais aussi l’excellence sur le plan de l’individu et de ses idées, et à reconnaître les finalistes nationaux qui, de par leurs accomplissements, surpassent les autres lors de l’Expo-sciences pancanadienne.

Normes de sélection rigoureuses permettent de s'assurer que tous les projets sont évalués de façon critique et juste. Tous les projets sont évalués selon les critères suivants (voir le fomulaire d'évaluation utilisé lors du jugement) :
  • la pensée scientifique
  • l'originalité et la créativité
  • la communication
Environ 325 juges provenant des universités, les secteurs public et privé, des commanditaires et des partenaires des expo-sciences régionales partout au Canada donnent de leur temps de façon bénévoles pour évaluer les projets à l'ESPC.
 
Les prix incluent : les prix d'excellence, les prix spéciaux, les prix des défis et les grands prix. Ils représentent une valeur totale s’approchant de 1 million $ sous la forme de montants en espèces, de bourses, de voyages et d’autres prix.
 

Politique relative au jugement à l’ESPC

Sciences jeunesse Canada, en collaboration avec son Comité consultatif national sur le jugement (CCNJ), établit les critères relatifs aux prix ainsi que les normes de jugement, supervise la sélection du ou de la juge en chef de l’ESPC, recrute les commanditaires de prix et organise la remise des prix.
 
Le ou la juge en chef de l’ESPC recrute et forme les juges, coordonne le processus de jugement et sélectionne les récipiendaires des prix d'excellence, des prix des défis et des prix spéciaux. Un panel de Sciences jeunesse Canada qui inclut des membres du CCNJ sélectionne les récipiendaires des grands prix.

Les prix sont attribués au meilleur projet admissible en se basant sur le classement des projets les uns par rapport lors de l’ESPC en cours.

Les lauréats des prix sont sélectionnés en fonction de la qualité de leurs projets et de leurs présentations. Aucun critère de sélection formel ou informel lié au sexe ou à l’origine ethnoculturelle n’est permis dans le cadre du Programme national des expo-sciences ou lors de l’Expo-sciences pancanadienne.
 

Processus de jugement

Prix spéciaux 

Ces prix sont remis à des projets exceptionnels qui satisfont à des critères spécifiques au sein d’un certain champ d'intérêt de la science et reflètent les intérêts spéciaux des fondations, des compagnies ou des associations professionnelles qui les commanditent. Les prix spéciaux incluent des prix en espèces, des voyages, des stages et autres. Ces prix sont remis à des projets exceptionnels qui répondent aux critères tels qu'énoncés par le parrain du prix. 

La mise en nomination est requise pour ces prix. Les juges pourront seulement considérer les finalistes qui ont mis leur projet en nomination pour ces prix lors du processus d'inscription en ligne. Vous pouvez présenter votre candidature à 3 prix spéciaux. Seulement les prix spéciaux pour lesquels un projet est éligible apparaîtront dans le système d'inscription en ligne de l'ESPC.

Les juges des prix spéciaux consacrent environ dix minutes à chaque projet. Vous devez vous préparer à expliquer en cinq minutes environ ce que vous avez fait et pourquoi vous méritez le prix, de manière à garder du temps pour répondre à des questions.

Une mise en nomination effectuée par vous-même représente un engagement de votre part à accepter le prix tel qu’il est offert. Le ou la finaliste qui propose sa candidature pour un prix comportant un voyage ou un stage d’été doit tout d’abord considérer cet engagement avec soin et obtenir l’approbation de son parent, tuteur ou tutrice.

Veuillez prendre note : Certains prix spéciaux incluent un voyage, et donc un engagement à quitter le foyer pendant une assez longue période de temps, à partir à l’étranger et/ou à vivre dans un milieu inconnu. Tout voyage comporte un élément de risque. Affaires étrangères Canada fournit des conseils aux voyageuses et voyageurs canadiens à l’étranger sur leur site Web.

Voir la liste des prix spéciaux.

Prix des Défis

Les Prix des Défis reconnaissent le meilleur projet dans chacun des 7 Défis pancanadiens sciences jeunesse défis dans chaque catégorie de qualité. Les sept défis – Découverte, Énergie, Environnement, Santé, Information, Innovation et Ressources – se concentrent sur des questions importantes pour les jeunes canadiens, le futur de leur pays et celui de leur monde. Les Défis pancanadiens sciences jeunesse visent à inspirer les élèves à activer leur curiosité et leur créativité en répondant à une question ou en résolvant un problème à l’aide d’un projet scientifique.
Les prix des défis reconnaissent les meilleurs projets dans chacune des 7 catégories des Défis pananadiens science jeunesse.  :
À l'ESPC, trois prix son décernés, junior, intermédiaire et sénior, pour les meilleurs projets qui relèvent chacun des défis.
Pendant l'inscription, les finalistes devront indiquer à quel défi leur projet répond le mieux.
Les prix des défis sont jugés en même temps que les prix d'excellence (médailles). Il n'y aura pas d'entrevues supplémentaires.

Voir les prix des défis.

Prix d'excellence

Les prix d'excellence (médailles de l'ESPC) reconnaissent l'excellence en sciences et technologie. Le jugement est un processus relatif, et l'attribution des médailles se fait selon le classement des notes obtenues par consensus pour chacun des projets dans une catégorie. Au total, il y a 70 médailles disponibles dans chaque catégorie : junior, intermédiaire et senior :

  • 10 médailles d'or - prix de 250 $ en espèces
  • 20 médailles d'argent 
  • 40 médailles de bronze

Toutes les médailles sont normalement attribuées selon le jugement, par contre, l'attribution d'une médaille d'or nécessite que le standard suivant soit atteint :

  • Le projet démontre une pensée scientifique au moins au niveau 3 ou au niveau 4. (voir la feuille d'évaluation des juges);
  • L'analyse et les conclusions sont appropriées et sont appuyées par les données;
  • Le projet démontre une certaine connaissance des renseignements de base et de la théorie; et
  • Le projet ne contient pas d'erreurs évidentes ou significatives.

Chaque équipe de juges se voit assigner un groupe de projets spécifiques dans la même catégorie. Normalement, quatre juges différents évalueront chaque projet. Le processus d'évaluation se déroule en trois étapes :

Premièrement, les juges lisent les rapports de projet à l'avance et la soirée avant la journée du jugement, ils visitent les projets en l'absence des finalistes.

Lors de la journée du jugement, les quatre juges rencontrent le ou les finalistes pendant environ 20 minutes. Les juges s'attendent à écouter la présentation pendant environ 10 minutes, suivi d'environ 10 minutes pour poser des questions.

À la fin de la journée, après que les finalistes ont quitté la salle d'exposition, les membres de chaque équipe de juges se rencontrent pour discuter de chacun des projets et lui assigner une note par consensus, basée sur le niveau et le mérite relatif du projet. Après que ces notes ont été compilées, des représentantes et représentants de chaque équipe de juges dans chaque catégorie se rencontrent pour passer en revue les notes et déterminer les récipiendaires des prix d'excellence (médailles) et des prix pour les défis. Cette étape comporte une discussion approfondie parmi les juges et peut impliquer des visites additionnelles du projet en l'absence des finalistes. À ce moment, les représentantes et représentants des commanditaires de prix peuvent travailler avec les équipes des catégories pour choisir les récipiendaires des prix spéciaux.

Bourses d'études

Plusieurs universités offrent des bourses d’études aux meilleurs finalistes à l’Expo- sciences pancanadienne.

Voir les bourses d'études.

Grands prix

Les grands prix comprennent deux Prix Platine et le Prix du meilleur projet qui sont décernés aux trois meilleurs projets de l'ESPC : le meilleur projet junior, le meilleur projet intermédiaire et le meilleur projet sénior.Tous les lauréats de médailles d'or sont automatiquement considérés pour les Grands prix.

Chacun des 2 Prix Platine inclut 1 000$ en espèces et un trophée en crystal.

Le Prix du meilleur projet inclut 2 500$ en espèces et un trophée en crystal. C’est l’un des prix les plus prestigieux et de la plus grande valeur que les jeunes puissent gagner au Canada.

Une équipe spéciale de juges nommés par Sciences jeunesse Canada sélectionne les lauréats des Grands prix.

Si vous avez gagné une place parmi votre équipe régionale (ou provinciale) pour participer à l’Expo-sciences pancanadienne (ESPC) - Toutes nos félicitations!

Vous vous joindrez à près de 500 autres excellents jeunes scientifiques de partout au Canada. Votre semaine sera très occupée! Avec la mise en place de votre projet, les inspections de sécurité, les jugements, les cérémonies, les visites guidées et les événements sociaux, vous n’aurez que très peu de temps libre.

Assurez-vous de célébrer cet accomplissement, mais souvenez-vous que cet honneur est assorti de certaines attentes et responsabilités.

Vous (et votre parent, tuteur ou tutrice si vous avez moins de 18 ans) devez signer le formulaire d’autorisation et de décharge de responsabilité ESPC de Sciences jeunesse Canada. En faisant cela, vous reconnaissez que vous avez lu et que vous vous engagez à respecter le code de conduite (politique 1.5.1) et la politique sur l’intégrité académique (politique 1.5.5) de Sciences jeunesse Canada, et que vous acceptez les règles de Sciences jeunesse Canada relativement à la discipline (politique 1.5.2) et aux appels (politique 1.5.3). Les participants et participantes qui dérogent aux règles de conduite énoncées pourraient être disqualifiés de l’ESPC et renvoyés chez eux à leurs propres frais.

L’ESPC est une excellente expérience éducative qui offre également beaucoup de plaisir et d’aventures à ceux qui y participent. Nous vous remercions à l’avance d’accepter de répondre aux attentes mentionnées ci-dessus.

Code de conduite de Sciences jeunesse Canada

Le code de conduite de Sciences jeunesse Canada requiert que tous les participants et participantes à l’ESPC s’engagent à :

  • préserver la dignité et encourager l’estime de soi des personnes qui participent à l’ESPC.
  • faire preuve de respect envers les autres, quels que soient leur sexe, leur origine ethnique, leur race, leur orientation sexuelle, leur âge, leur état matrimonial, leur religion, leurs convictions politiques, leur incapacité ou leur situation économique.
  • adresser leurs commentaires ou critiques aux instances ayant pour mandat de les recevoir et s’abstenir de critiquer en public les finalistes, les juges, les délégués ou les déléguées, les remplaçants ou les remplaçantes, les membres du Comité organisateur, les bénévoles, les personnes invitées, le personnel et les membres de Sciences jeunesse Canada, sans que la présente énumération soit exhaustive.
  • se conformer aux règles d’éthique, tant dans leurs pratiques que dans leur conduite.
  • s’abstenir de faire usage de drogues, sauf pour des raisons médicales.
  • s’abstenir de tout comportement de harcèlement, le harcèlement étant défini comme un commentaire ou une conduite qui vise directement un individu ou un groupe et qui est offensant, méprisant, raciste, sexiste, déshonorant ou malveillant.
  • s’abstenir de tout comportement de harcèlement sexuel, le harcèlement sexuel étant défini comme des avances importunes de caractère sexuel ou une conduite importune de nature sexuelle.
  • respecter en tout temps les politiques, règles et règlements de l’ESPC et de Sciences jeunesse Canada.

En outre, le code exige que les finalistes de l’ESPC s’engagent à :

  • aider chaque membre de leur équipe régionale et coopérer avec chacun et chacune d’entre eux.
  • respecter les attentes établies par écrit à leur intention par leur délégué ou déléguée, ou par leurs délégués ou déléguées.
  • participer à toutes les activités, excursions et événements faisant partie de l’ESPC.
  • être ponctuels à toutes les activités et événements de l’ESPC.
  • être présents auprès de leur présentation en tout temps lorsque l’ESPC est ouverte au public.
  • s’assurer que leur délégué ou déléguée sache en tout temps où ils sont et avec qui.
  • obtenir l’autorisation explicite de leur délégué ou déléguée avant de quitter le groupe.
  • respecter toutes les règles relatives aux couvre-feux qui leur seront expliquées par leur délégué ou déléguée.
  • dormir suffisamment.
  • comprendre les conséquences liées à un sérieux écart de conduite, telles que décrites dans la politique 1.5.2 Discipline de Sciences jeunesse Canada.
  • respecter l’intégrité académique, telle que décrite dans la politique 1.5.5 Intégrité académique de Sciences jeunesse Canada.

Le code précise également que les finalistes de l’ESPC s’abstiendront de :

  • se rendre dans les endroits dont l’accès est interdit.
  • prendre part à toute activité susceptible de compromettre la bonne réputation de l’ESPC.
  • acheter, posséder, consommer ou distribuer de l’alcool ou des substances ou matériaux illégaux (y compris les drogues).

Tout finaliste qui vit une situation qu’il ou elle juge importune, inappropriée ou en violation des politiques relatives au code de conduite et à l’intégrité académique devrait communiquer immédiatement avec son déléguérégional ou sa déléguée régionale ou avec un membre du Comité organisateur de l’ESPC. Toute plainte sera immédiatement examinée.

Autres exigences relatives à l'ESPC

Inscription

Les finalistes doivent compléter le processus d’inscription en ligne à l’ESPC, y compris le téléchargement d’un rapport de projet ainsi que la rédaction d’un résumé de projet et d’une biographie, avant minuit (heure locale) le 30 avril.

Voyage et présence

Les finalistes doivent faire le voyage aller-retour entre chez eux et l’ESPC, être présents pendant toute la semaine et rester dans la même résidence que leur équipe régionale/provinciale. Les arrivées tardives et les départs anticipés, quelle que soit leur cause, nécessitent l’autorisation écrite du président ou de la présidente du Comité national des expo-sciences de Sciences jeunesse Canada à la suite d’une demande qui ne peut être effectuée que par le coordonnateur régional ou la coordinatrice régionale du finaliste concerné ou de la finaliste concernée.

Disqualification

Une disqualification peut avoir lieu à tout moment avant, pendant et après l’ESPC suite à une violation des politiques relatives au code de conduite et à l’intégrité académique de Sciences jeunesse Canada, ou des politiques de l’ESPC qui réglementent la sécurité et l’éthique des projets des élèves en matière de recherche et de présentation. Tout finaliste disqualifié ou toute finaliste disqualifiée après une expo- sciences sera déchue des prix et des montants en espèces qui lui ont été accordés. La politique 1.5.3 Appels de Sciences jeunesse Canada réglemente les dépositions d’appel.

Excursion no1 Saskatoon – Centre canadien de rayonnement synchrotron / Musée Ukraina

  1. Visitez le Centre canadien de rayonnement synchrotron pour voir l’analyse d’échantillons étant analysés par la ligne de faisceaux IDEAS.
  2. Venez apprendre un tas de choses sur le patrimoine ukrainien et sa contribution au Canada.

Le Centre canadien de rayonnement synchrotron est le seul en son genre au Canada. On y effectue des recherches en sciences de la santé, en agriculture et en environnement. On y fait aussi l’étude des matériaux. Les gens de partout au monde mènent des enquêtes scientifiques en utilisant les différentes lignes de faisceaux. Vous visiterez l’installation et vous verrez comment les échantillons sont préparés et placés dans une ligne de faisceau pour en faire l’analyse.

La deuxième partie de cette excursion se déroulera au Musée Ukrainia à l’ouest de Saskatoon. Le musée relate le vécu des Ukrainiens, plus particulièrement leur rôle dans la colonisation de la Saskatchewan. Apprenez des danses ukrainiennes d’experts de renommée mondiale. La communauté ukrainienne est bien connue pour ses œufs de Pâques joliment décorés. Apprenez la façon dont ils s’y prennent pour les décorer et la raison d’être de ces ornementations. Vous aurez le temps d’explorer la cathédrale catholique ukrainienne de Saint-Georges et d’apprécier la richesse de l’architecture, de l’art et de l’iconographie du rite byzantin et oriental ukrainien.

Votre visite débutera de bonne heure à 6 h 30 en raison du trajet d’une durée de 2 heures et 30 minutes jusqu’à Saskatoon. Prévoyez revenir vers 19 h 30.

 

Excursion no2 Saskatoon — Musée historique du développement de l’ouest / Parc patrimonial Wanuskewin

  1. Débutez votre journée au 1910 rue Boomtown, pour en apprendre plus sur la vie dans les Prairies au tournant du 20e siècle.
  2. En après-midi, visitez le parc patrimonial Wanuskewin afin de vous familiariser et de mieux connaître les cultures se trouvant dans les plaines du nord.

Le thème de la succursale du musée historique du développement de l’ouest à Saskatoon, c’est le 1910, rue Boomtown. Cette réplique d’une ville emblématique des années 1910 contient des reproductions de plus de 30 entreprises typiques de l’époque. Parmi les autres attractions, vous pouvez aussi visiter une exposition sur les moyens de transport, une sur l’historique du cancer, une sur l’égalité des femmes et une sur la machinerie agricole. L’exposition spéciale, « Winning the Prairie Gamble » célèbre le centenaire de la Saskatchewan.

Le parc patrimonial Wanuskewin est situé tout près du ruisseau Opimihaw et de la rivière South Saskatchewan, dans les environs de Saskatoon. Il s’agit d’une fenêtre sur une partie de l’histoire du Canada qui reste largement méconnue. C’est aussi un rendez-vous avec notre passé, une expérience incomparable à celle vécue dans les autres sites historiques nationaux au Canada. Le caractère unique de Wanuskewin ne tient pas seulement au fait qu’il existe des preuves de la présence de peuples anciens, mais aussi aux nombreux aspects liés aux habitations, à la chasse, à la cueillette et à la spiritualité de ces peuples, tout cela en un seul endroit. Votre visite inclura une présentation vidéo, l’accès à tous les sentiers, l’accès à la salle d’activités et d’exposition ainsi qu’un programme pratique qui examinera l’archéologie, l’histoire, l’importance du Bison, les liens étroits avec la Terre et les aspects uniques de la culture autochtone du site Wanuskewin et des Plaines du Nord.

À noter : La plus grande partie de la visite à Wanuskewin sera à l’extérieur. Veuillez porter des chaussures et des vêtements appropriés.

Votre visite débutera de bonne heure à 6 h 30 en raison du trajet d’une durée de 2 heures et 30 minutes jusqu’à Saskatoon. Prévoyez revenir vers 19 h 30.

 

Excursion no3 Saskatoon — Parc patrimonial Wanuskewin / Musée historique du développement de l’ouest

  1. Débutez votre journée au parc patrimonial Wanuskewin afin de vous familiariser et de mieux connaître les cultures se trouvant dans les plaines du nord.
  2. En après-midi, visitez 1910 rue Boomtown pour en apprendre plus sur la vie dans les Prairies au tournant du 20e siècle.

Le thème de la succursale du musée historique du développement de l’ouest à Saskatoon, c’est le 1910, rue Boomtown. Cette réplique d’une ville emblématique des années 1910 contient des reproductions de plus de 30 entreprises typiques de l’époque. Parmi les autres attractions, vous pouvez aussi visiter une exposition sur les moyens de transport, une sur l’historique du cancer, une sur l’égalité des femmes et une sur la machinerie agricole. L’exposition spéciale, « Winning the Prairie Gamble » célèbre le centenaire de la Saskatchewan.

Le parc patrimonial Wanuskewin est situé tout près du ruisseau Opimihaw et de la rivière South Saskatchewan, dans les environs de Saskatoon. Il s’agit d’une fenêtre sur une partie de l’histoire du Canada qui reste largement méconnue. C’est aussi un rendez-vous avec notre passé, une expérience incomparable à celle vécue dans les autres sites historiques nationaux au Canada. Le caractère unique de Wanuskewin ne tient pas seulement au fait qu’il existe des preuves de la présence de peuples anciens, mais aussi aux nombreux aspects liés aux habitations, à la chasse, à la cueillette et à la spiritualité de ces peuples, tout cela en un seul endroit. Votre visite inclura une présentation vidéo, l’accès à tous les sentiers, l’accès à la salle d’activités et d’exposition ainsi qu’un programme pratique qui examinera l’archéologie, l’histoire, l’importance du Bison, les liens étroits avec la Terre et les aspects uniques de la culture autochtone du site Wanuskewin et des Plaines du Nord.

À noter : La plus grande partie de la visite à Wanuskewin sera à l’extérieur. Veuillez porter des chaussures et des vêtements appropriés.

Votre visite débutera de bonne heure à 6 h 30 en raison du trajet d’une durée de 2 heures et 30 minutes jusqu’à Saskatoon. Prévoyez revenir vers 19 h 30.

 

Excursion no4 Mine de charbon et centrale électrique de la rivière Poplar

  1. Cette excursion comprend une visite guidée de la mine à ciel ouvert de charbon Westmoreland et de la centrale électrique de la rivière Poplar afin de découvrir comment le charbon est extrait et transformé en électricité.

La mine de la rivière Poplar est contrôlée et exploitée par Westmoreland Coal et possède des engins d’excavation parmi les plus gigantesques en Amérique du Nord, dont 2 pelles à benne traînante qui peuvent extraire jusqu’à 90 mètres cubes de matériaux meubles à chaque remontée. La mine de charbon locale fournit le combustible à la centrale électrique de Poplar River qui utilise tout le lignite produit par la mine. La centrale électrique de Poplar River est la centrale la plus respectueuse de l’environnement de la Saskatchewan parmi les mines de charbon. Au cours de la visite, vous verrez comment le charbon est extrait et transformé en électricité pour les résidents de la Saskatchewan.

À noter : Cette excursion exige beaucoup de marche et se déroule dans un secteur industriel. Le port de chaussures fermées est obligatoire. Les responsables de l’excursion fourniront aussi des casques, des lunettes de sécurité et des vestes. Vous aurez du temps libre à la centrale électrique parce que seulement 15 personnes peuvent faire la visite à la fois. Veuillez apporter un Frisbee, un livre ou des jeux pour vous divertir.

Votre visite débutera de bonne heure à 6 h 30 en raison du trajet d’une durée de 2 heures jusqu’à Coronach. Prévoyez revenir vers 17 h 30.

 

Excursion no5 La briqueterie de Claybank et les canyons d’argile de Massold / Le musée du patrimoine d’Avonlea

  1. Débutez votre excursion par une visite de la briqueterie de Claybank et explorez ensuite les canyons d’argile de Massold.
  2. En après-midi, vous visiterez le musée du patrimoine d’Avonlea.

La briqueterie de Claybank est le site de fabrication de briques le mieux préservé en Amérique du Nord. Il est pratiquement inchangé depuis son ouverture en 1914. Les briques réfractaires fabriquées ici tapissaient les foyers des locomotives à vapeur du CN et du CP et les navires de guerre Corvette pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les briques réfractaires ont également été utilisées dans la construction des rampes de lancement des fusées à Cape Canaveral en Floride. Le paysage des canyons d’argile Massold a été défini lors de la dernière période glaciaire, le Wisconsin, qui s’est retiré il y a environ 10 000 ans. Vous aurez la chance de découvrir la flore, la faune, la géologie et l’histoire de cette région unique. Pendant votre visite à Claybank, vous aurez aussi la chance de préparer une tarte aux amélanches (baies de Saskatoon) et vous pourrez ensuite la déguster.

Après le dîner, vous vous rendrez au village d’Avonlea et vous aurez la chance de visiter le musée du patrimoine d’Avonlea, qui contient des artefacts locaux de pionniers qui ont colonisé la région au début des années 1900. Le musée est situé dans l’ancienne gare du chemin de fer Canadien du Nord qui a été construit en 1912. Dans les autres bâtiments, vous verrez de grandes murales peintes par un artiste de la région (Paul Geraghty), une exposition sur la rue principale et l’exposition « Avonlea Before the Plow ».

À noter : La plus grande partie de cette visite sera à l’extérieur.

Votre visite débutera à 8 h. Prévoyez revenir vers 16 h.

 

Excursion no6 Badlands Big Muddy

  1. Il s’agit d’une excursion d’une journée entière dans les Badlands Big Muddy pour explorer la géographie unique et l’histoire de cette région du sud de la Saskatchewan.

Cette excursion d’une journée entière vous permettra de visiter les Badlands Big Muddy, une formation géologique unique. Vous y verrez Castle Butte, des collines en forme de cône, des falaises escarpées, des formations érodées d’argile et des formations de grès qui ressemblent à des troncs d’arbres pétrifiés. À la fin des années 1800, les brigands de bétail et les voleurs de train des États-Unis se sont cachés dans la vallée Big Muddy, qui faisait partie du sentier des hors-la-loi. Vous visiterez les Grottes de Sam Kelly, l’une de leurs cachettes les plus célèbres. Vous verrez également des effigies en pierre et des anneaux de cérémonie indiens qui datent du moment où le chef Sitting Bull, Crazy Horse et environ 700 Indiens des Plaines vivaient au Canada pour échapper à la persécution du gouvernement américain. D’autres points d’intérêt incluent le détachement de la Police montée du Nord-Ouest qui a été créé à Big Muddy en 1902 et l’école Paisley Brook ouverte au début des années 1900.

À noter : La plus grande partie de cette visite sera à l’extérieur et exige beaucoup de marche. Veuillez porter des vêtements appropriés.

Votre visite débutera à 7 h 30. Prévoyez revenir vers 18 h.

 

Excursion no7 Moose Jaw – Les tunnels de Moose Jaw / 15e Escadre

  1. Explorez les tunnels de Moose Jaw pour connaître l’histoire des premiers immigrants chinois au Canada dans une visite guidée d’une durée d’une heure.
  2. L’après-midi comprend une visite guidée de la 15e Escadre, le centre de formation des pilotes militaires canadiens et l’équipe de démonstration aérienne militaire des Snowbirds de l’armée de l’air.

Les histoires des tunnels sous les rues de Moose Jaw prennent vie dans un spectacle interactif d’une durée de 50 minutes mettant en vedette des personnages animatroniques, une présentation multimédia, des espaces sous-terrain légendaires et des guides touristiques enjoués. La tournée du chemin vers la prospérité (Passage to Fortune) raconte l’histoire fascinante de l’immigration chinoise au Canada au début des années 1900. Vous devenez un immigrant et vous suivez les traces de Burrows and Sons Laundry dans des tunnels sombres sous les rues et dans la cuisine du café de M. Wong. Votre passage à la prospérité est imminent.

La 15e Escadre, dont le siège social est situé à Moose Jaw, est le centre de formation des équipages de l’Aviation royale du Canada (ARC) et est composée du 402e Escadron à Winnipeg (Manitoba), du 419e Escadron à Cold Lake (Alberta), de 2 écoles de pilotage Moose Jaw (Saskatchewan) et de 3 écoles de pilotage à Prairie (Manitoba). La 15e Escadre abrite également l’équipe de démonstration aérienne Snowbirds des Forces canadiennes.

À noter : La partie de l’excursion dans les tunnels exige beaucoup de marche et se fait dans un environnement sous-terrain. De plus, vous aurez environ 45 minutes de temps libre à la visite des tunnels étant donné que des groupes de 15 personnes partiront chaque 15 minutes. Veuillez apporter un Frisbee, un livre ou des jeux pour vous divertir.

Votre visite débutera à 8 h 30. Prévoyez revenir vers 16 h 30 h.

 

Excursion no8 Moose Jaw — Musée historique du développement de l’ouest / Les tunnels de Moose Jaw / Centre du patrimoine de la GRC

  1. La journée débutera avec une visite du Musée historique du développement de l’ouest pour explorer l’historique des moyens de transport dans les Prairies.
  2. Explorez les tunnels de Moose Jaw pour connaître l’histoire des premiers immigrants chinois au Canada dans une visite guidée d’une durée d’une heure.
  3. En fin de journée, explorez le Centre du patrimoine de la GRC. Cette excursion comprend une visite des installations et du temps pour explorer l’exposition à l’intérieur.

Le thème de la succursale du musée historique du développement de l’ouest à Moose Jaw, c’est l’historique des moyens de transport. Vous pouvez visiter les expositions permanentes, y compris les galeries dédiées au transport ferroviaire, maritime, terrestre et aérien de même qu’au transport en hiver, aux voitures de luxe et aux Snowbirds. L’exposition spéciale, « Winning the Prairie Gamble » célèbre le centenaire de la Saskatchewan.

Les histoires des tunnels sous les rues de Moose Jaw prennent vie dans un spectacle interactif d’une durée de 50 minutes mettant en vedette des personnages animatroniques, une présentation multimédia, des espaces sous-terrain légendaires et des guides touristiques enjoués. La tournée du chemin vers la prospérité (Passage to Fortune) raconte l’histoire fascinante de l’immigration chinoise au Canada au début des années 1900. Vous devenez un immigrant et vous suivez les traces de Burrows and Sons Laundry dans des tunnels sombres sous les rues et dans la cuisine du café de M. Wong. Votre passage à la prospérité est imminent.

Terminez votre journée d’excursion au Centre du patrimoine de la GRC, qui se trouve dans la partie historique de la « Division Dépôt » de l’Académie de la GRC, le centre de formation des membres depuis 1885. L’exposition principale vous présentera l’historique de la Gendarmerie royale et son évolution d’une police servant à protéger la frontière à un corps policier moderne reconnu partout dans le monde entier. L’histoire de la GRC vous est présentée grâce à six expositions et est basée sur la « chevauchée vers l’ouest des gendarmes du Canada ». Vous pouvez aussi télécharger une appli mobile de visite autoguidée.

À noter : La partie de l’excursion dans les tunnels exige beaucoup de marche et se fait dans un environnement sous-terrain. De plus, vous aurez environ 45 minutes de temps libre à la visite des tunnels étant donné que des groupes de 15 personnes partiront chaque 15 minutes. Veuillez apporter un Frisbee, un livre ou des jeux pour vous divertir.

Votre visite débutera à 8 h 30. Prévoyez revenir vers 17 h.

 

Excursion no9 Moose Jaw — 15e Escadre / Musée historique du développement de l’ouest

  1. La journée débutera avec une visite du Musée historique du développement de l’ouest pour explorer l’historique des moyens de transport dans les Prairies.
  2. L’après-midi comprend une visite guidée de la 15e Escadre, le centre de formation des pilotes militaires canadiens et l’équipe de démonstration aérienne militaire des Snowbirds de l’armée de l’air.
  3. Terminez votre journée au Musée royal de la Saskatchewan pour explorer les expositions portant sur les sciences de la vie, les sciences de la terre et les Premières nations.

La 15e Escadre, dont le siège social est situé à Moose Jaw, est le centre de formation des équipages de l’Aviation royale du Canada (ARC) et est composée du 402e Escadron à Winnipeg (Manitoba), du 419e Escadron à Cold Lake (Alberta), de 2 écoles de pilotage Moose Jaw (Saskatchewan) et de 3 écoles de pilotage à Prairie (Manitoba). La 15e Escadre abrite également l’équipe de démonstration aérienne Snowbirds des Forces canadiennes.

Le thème de la succursale du musée historique du développement de l’ouest à Moose Jaw, c’est l’historique des moyens de transport. Vous pouvez visiter les expositions permanentes, y compris les galeries dédiées au transport ferroviaire, maritime, terrestre et aérien de même qu’au transport en hiver, aux voitures de luxe et aux Snowbirds. L’exposition spéciale, « Winning the Prairie Gamble » célèbre le centenaire de la Saskatchewan.

Le Musée royal de la Saskatchewan contribue à la compréhension de l’histoire naturelle et des cultures aborigènes, passées et présentes de Saskatchewan. Explorez de nombreux spécimens et artefacts dans chaque galerie, y compris la nouvelle exposition « We are All Treaty People ».

À noter : Cette excursion exige beaucoup de marche.

Votre visite débutera à 8 h 30. Prévoyez revenir vers 17 h 30.

 

Excursion no10 – Station piscicole de Fort Qu’Appelle / Centre de gouvernance du Traité no4

  1. Visitez la station piscicole provinciale pour en apprendre davantage sur les opérations de stockage du poisson en Saskatchewan de même que sur les espèces en cause, y compris la ponte, l'incubation des œufs et l'élevage des alevins.
  2. Visitez le Centre de gouvernance du Traité no4 pour en apprendre davantage sur la signature des traités entre les Premières nations et le gouvernement canadien et le rôle des traités dans la société d'aujourd'hui.

Unique en Amérique du Nord, la Station piscicole de Fort Qu'Appelle produit des espèces de poissons d'eau froide et d’eau fraîche, élevant 3/4 millions de truites et 40 millions de dorés chaque année. Vous verrez des poissons élevés à partir d’œufs jusqu'au stade adulte dans les différents réservoirs à l’intérieur et à l’extérieur.
Le Centre de gouvernance du Traité no4 est situé au sommet des collines de la ville de Fort Qu'Appelle surplombant la belle vallée de Qu'Appelle. Environ le tiers des 70 Premières nations de la Saskatchewan se retrouvent dans la région du Traité no4. Vous en apprendrez davantage sur la signature du Traité 4, les raisons pour lesquelles le gouvernement du Canada voulait négocier des traités avec les Premières nations, les termes et l'impact de ce traité sur les Premières Nations et sur tous les citoyens du Canada.

À noter : une portion de cette excursion se déroule à l’extérieur.

Votre visite débutera à 9 h. Prévoyez revenir vers 16 h 30 h.

 

Excursion no11 Yorkton – Les équipements Young / La colonie Huttérite de Lajord / Musée historique du développement de l’ouest

  1. Débutez votre journée par une visite des Équipements Young, un distributeur important de machinerie agricole à la fine pointe.
  2. La colonie huttérite de Lajord est représentative de plus de 50 communautés en Saskatchewan, des collectivités qui adoptent les nouvelles technologies pour faciliter leurs opérations agricoles.
  3. Terminez votre excursion avec une visite du musée historique du développement de l’ouest à Yorkton pour en apprendre davantage sur le mode de vie et la culture des immigrants pionniers venus de partout dans le monde.

Cette excursion débute avec une visite des Équipements Young, un distributeur important de machinerie agricole qui dessert les agriculteurs du sud de la Saskatchewan. La mécanisation de l’agriculture est considérée comme l’une des dix merveilles d’ingénierie du XXe siècle. Au cours de votre visite, vous aurez l’occasion de découvrir quelques-unes des technologies dernier cri en matière de machinerie agricole. Vous en apprendrez aussi davantage sur les possibilités de carrières dans ce domaine !

Notre prochain arrêt est une visite de la colonie Huttérite de Lajord. Les Huttérites vivent dans des colonies appartenant à une communauté parmi les plus grandes, les plus anciennes et les plus fructueuses du monde occidental. Contrairement aux amish, les Huttérites ont adopté la technologie à la fine pointe pour le bien-être de leur communauté. Profitez de leur hospitalité et de leur désir de nous partager leur style de vie unique, leurs connaissances, leur foi dans le système de santé, leur amour de la terre et leur spiritualité. Vous serez guidés par de jeunes femmes Huttérites vous donnant la chance d’échanger avec elles sur leur mode de vie.

Après un merveilleux repas fait maison, préparé grâce aux récoltes de la colonie, vous reprendrez la route pour vous rendre à Yorkton. Yorkton est la plus grande ville du centre-est de la Saskatchewan. Située à 120 km à l’est de Regina, la communauté de 16 000 habitants compte une grande population ukrainienne et allemande. Nous visiterons le Musée historique du développement de l’ouest
et nous explorerons le mode de vie et la culture des premiers immigrants pionniers venant de partout dans le monde. Entrez dans une véritable cabane de colons, explorez comment et pourquoi les gens sont venus en Saskatchewan de partout dans le monde et explorez l’histoire de cette province depuis les 100 dernières années.
Vous vivrez une expérience inoubliable !
Votre visite débutera à 8 h. Prévoyez revenir vers 17 h 30.

 

Excursion no12 L’agriculture : ses fondements, son passé, le présent et son avenir en Saskatchewan

  1. Débutez votre excursion au Ranch Evergreen Cattle afin de visiter une exploitation bovine moderne.
  2. Ensuite, explorez la vie des pionniers vers la fin du XIXe siècle au Homestead-Motherwell.
  3. Finalement, à la ferme Green Atlantic, vous découvrirez l’agriculture de précision et les technologies de l’équipement.

En tout début de journée, nous nous dirigerons vers les vastes espaces ouverts des Prairies de la Saskatchewan et nous visiterons Evergreen Cattle Co. tout près de Ituna. La production de bœuf et de foin est l’activité principale de ce ranch familial. Adrienne et Aaron Ivey ont remporté le titre de « jeunes agriculteurs exceptionnels de la Saskatchewan » en 2014 et aujourd’hui ils exploitent un troupeau de plus de 1200 têtes. En mai, au ranch Ivey, les vaches paîtront dans le pâturage et ce sera la pleine saison du vêlage.

Après avoir appris à propos de l’élevage en ranch, nous allons reculer dans le temps pour faire un voyage au Homestead-Motherwell à Abernathy (Saskatchewan). À la fin du XIXe siècle, un groupe d’agriculteurs pionniers ont quitté l’Ontario pour déménager dans l’ouest afin de partir une nouvelle vie dans les Prairies. Un des premiers colons de la Saskatchewan, W.R. Motherwell, est devenu un leadeur dans sa communauté. Sa passion pour les méthodes de culture basées sur des principes scientifiques l’a mené jusqu’au Parlement à titre de ministre de l’Agriculture. Nous allons aussi tirer profit du dîner et par la suite vivre une journée dans la vie d’un agriculteur des Prairies dans les années 1900.

Revenons en 2017 pour notre prochain arrêt, soit la ferme céréalière de Frank et Kari, Green Atlantic Farms, par Edgeley. Les sciences agricoles progressent sans cesse. Aujourd’hui, la Saskatchewan compte de nombreux agriculteurs à la fine pointe de la technologie. Frank est l’un de ces agriculteurs. Il est un passionné qui fait la promotion de l’agriculture moderne comme la façon la plus durable de « nourrir la planète ». Ses passions incluent l’agriculture de précision et les technologies de l’équipement. Frank et Kari seront occupés à semer leurs 3000 hectares de blé, de canola, de pois, de lin et de gourganes. Cet arrêt mettra en évidence la machinerie moderne utilisée sur les fermes céréalières de nos jours.

Votre visite débutera à 8 h. Prévoyez revenir vers 17 h 15.

 
Excursion no13 – Musée royal de la Saskatchewan / Laboratoire sous-terrain de géologie, Centre du patrimoine de la GRC

  1. Laboratoire sous-terrain de géologie
  2. « Division Dépôt » et Centre du patrimoine de la GRC
  3. Musée royal de la Saskatchewan

Pourquoi stocker plus de 10 millions de kilogrammes de roche dans un entrepôt au milieu des Prairies ? Venez visiter le Laboratoire sous-terrain de géologie pour explorer le plus grand dépôt d'échantillons de forage de la province. Examinez les échantillons et découvrez comme les géologues les utilisent pour déterminer à quels endroits faire du forage pour trouver du pétrole, du gaz naturel, des minéraux industriels et des dépôts d'uranium. Observez des modèles en 3D d'une section de roches dans la salle de projection.

Depuis 1885, la « Division Dépôt » de l'Académie de la GRC à Regina a assuré la formation des membres du corps policier national du Canada. Lors de votre visite, vous découvrirez son évolution du temps où c’était le siège social de la Police montée du Nord-Ouest jusqu’à son rôle actuel d'académie de formation. Participez à une expérience similaire à celle vécue par les cadets et assistez au défilé du sergent-major qui comprend l’appel des noms et l’inspection des troupes, accompagné par la fanfare des cadets.

Le Centre du patrimoine de la GRC présente l’histoire de la GRC grâce à six expositions principales : La mise sur pied de la police montée, Maintenir la loi et l'ordre dans l'Ouest, Protéger le Nord, Servir l'ensemble du Canada, Conserver la tradition et Résoudre l’énigme.

Le Musée royal de la Saskatchewan favorise une compréhension de l'histoire naturelle de la Saskatchewan et des cultures autochtones, passées et présentes. Explorez des spécimens et des artefacts dans chaque exposition, y compris la nouvelle exposition « We are All Treaty People ».

 

Excursion no14 – Regina – Francophone

Cette excursion est présentée en français.

  1. Atelier / Fonderie Joe Fafard
  2. « Division Dépôt » et Centre du patrimoine de la GRC
  3. Randonnée pédestre du centre-ville de Regina, y compris le parc Wascana.

Joe Fafard est un sculpteur francophone de renommée internationale qui façonne principalement le bronze. Ses créations artistiques sont fortement influencées par ses racines en Saskatchewan et comprennent des sculptures de bronze de taille réelle représentant des vaches, des chevaux et des porcs. Votre visite comprendra sa galerie et sa fonderie.

Depuis 1885, la « Division Dépôt » de l'Académie de la GRC à Regina a assuré la formation des membres du corps policier national du Canada. Lors de votre visite, vous découvrirez son évolution du temps où c’était le siège social de la Police montée du Nord-Ouest jusqu’à son rôle actuel d'académie de formation. Participez à une expérience similaire à celle vécue par les cadets et assistez au défilé du sergent-major qui comprend l’appel des noms et l’inspection des troupes, accompagné par la fanfare des cadets.

Le Centre du patrimoine de la GRC présente l’histoire de la GRC grâce à six expositions principales : La mise sur pied de la police montée, Maintenir la loi et l'ordre dans l'Ouest, Protéger le Nord, Servir l'ensemble du Canada, Conserver la tradition et Résoudre l’énigme.

 

Excursion no15 – La culture francophone

  1. Musée de Willow Bunch
  2. Ferme biologique de la famille Campagne

Explorez la culture francophone dans le centre-sud de la Saskatchewan. Votre premier arrêt sera dans le village de Willow Bunch. Ici, vous visiterez le musée de Willow Bunch pour en apprendre davantage sur la vie du célèbre géant Édouard Beaupré dont la taille atteignait plus de 2,44 mètres et pour découvrir des artefacts remontant au début des années 1900. Au deuxième étage, les expositions mettent en vedette les premiers colons métis, la police montée du Nord-Ouest, l’hôpital et l’école du village.
Après avoir quitté Willow Bunch, vous vous rendrez à la ferme biologique de la famille Campagne. La moitié du groupe participera à une séance d’information avec Solange et Paul Campagne portant sur la science concernant l’agriculture biologique et visitera les opérations familiales. L’autre moitié du groupe explorera la relation entre la science, la spiritualité et l’art avec Annette Campagne.
Le dîner sera préparé avec des aliments biologiques produits directement sur la ferme, suivi d’une prestation musicale bilingue des Campagne. Il aura aussi des promenades en charriot pour explorer la campagne environnante.

Votre visite débutera à 8 h. Prévoyez revenir vers 18 h.

Le jeudi 18 mai, la salle d'exposition sera fermée pendant deux heures afin que les finalistes puissent vivre des expériences pratiques à caractère scientifiques dans les salles de classe et les laboratoires sur le campus et à l'extérieur du campus.
 
Une liste complète des activités se retrouve ci-dessous. Vous pourrez indiquer votre préférence lors de votre inscription.
 

1. Mark Brigham (professeur de biologie) — Des chauves-souris, des chauves-souris et encore plus de chauves-souris ! Les chauves-souris représentent 14 espèces parmi toutes les espèces de mammifères, pourtant elle représente une petite part de la recherche faite de cette classe. Malheureusement, comme les serpents et les araignées, les chauves-souris sont souvent méprisées. Venez passer du temps avec « Batman » en personne et par le fait même découvrir le monde fascinant des chauves-souris. Vous découvrirez une foule de renseignements intéressants et vous comprendrez pourquoi ils sont des animaux si bénéfiques. Nous ferons de notre mieux pour vous donner la chance de soulever une aile pour observer minutieusement une vraie chauve-souris.

2. Britt Hall (professeure agrégée de biologie) – Les microplastiques sont-ils en train de nous envahir ? On définit les microplastiques comme étant tout plastique dont le diamètre est inférieur à 5 mm. On les retrouve partout dans nos milieux aquatiques. Les problèmes associés à ces matières plastiques, comme la contamination des milieux marins et de l’eau douce de même que l’ingestion par les organismes aquatiques, sont de plus en plus préoccupants. Notre laboratoire mesure la quantité de microplastiques présents dans l’eau et à l’intérieur des poissons qui se retrouvent dans un ruisseau juste au nord de Regina. Venez découvrir ce que sont les microplastiques, la façon de réduire leurs répercussions environnementales et la façon de les identifier et de les isoler dans les produits de soins personnels courants.

3. Paul Bruno (professeur adjoint de kinésiologie, de santé et d’activité physique)/John Barden (professeur agrégé de kinésiologie, de santé et d’activité physique) – Biomécanique — Passez du temps dans un laboratoire de biomécanique afin que nous puissions vous démontrer l’équipement qui s’y trouve, y compris un système de capture de mouvement, un appareil d’électromyogramme et des plateformes de force. Nous parlerons également des applications pratiques et cliniques du travail que nous faisons et de la façon dont il s’applique à votre quotidien !

4. EYES (Éducation des jeunes grâce à l’ingénierie et aux sciences) – Éducation des jeunes par l’ingénierie et la science) - Résolution de problèmes grâce à l’ingénierie — Lors de cette séance, vous aurez l’occasion d’utiliser la technologie et l’ingénierie pour tenter de résoudre un ensemble de problèmes présentés par le personnel de EYES. En utilisant vos connaissances de base en construction, vos connaissances plus poussées en physique et votre imagination, vous travaillerez en petits groupes afin de concevoir et fabriquer des appareils permettant de résoudre des défis techniques auxquels font face les ingénieurs chaque jour ! Nous aurons également un stand interactif et quelques robots !

5. Shaun Szymanski (superviseur d’un laboratoire de physique) — Phénomènes d’ondes — L’étude des ondes et une branche passionnante et très importante de la physique. Qu’ils s’agissent d’ondes mécaniques, de son ou de lumière, les ondes font partie de notre quotidien. Venez voir nos démonstrations qui font appel à des concepts très simples jusqu’aux concepts les plus compliqués concernant les ondes avec une grande finale qui implique du feu et de la musique.

6. Patrick Maidorn (instructeur)/Michael Kozdron (professeur agrégé de mathématiques et de statistiques)/Shaun Fallat (professeur et chef du département de mathématiques) — Mathématiques et cryptologie — Dans cet atelier interactif, vous explorerez comment les mathématiques et les statistiques peuvent être utilisées pour créer et décoder des messages secrets. Nous examinerons les techniques de chiffrement utilisées dans l’Antiquité jusqu’aux techniques modernes pour assurer la sécurité dans Internet.

7. Daniel Gagnon (bilingue) (professeur de biologie, doyen de la faculté des sciences) — Savez-vous tout au sujet des arbres ? Les anneaux annuels de croissance des arbres (produits par l’arbre autour de la circonférence de son tronc dans les régions tempérées et boréales) peuvent révéler plusieurs indices aux scientifiques avec un esprit curieux. Vous pouvez bien sûr déterminer l’âge d’un arbre en comptant le nombre d’anneaux de croissance (est-ce qu’on retrouve toujours un anneau par année de croissance ?). La largeur des anneaux de croissance peut aussi vous dire à quelle vitesse l’arbre a grandi (est-ce que la largeur dépend toujours de l’âge de l’arbre ?). On peut donc faire des corrélations entre les variations de la largeur des anneaux de croissance et les données climatiques enregistrées afin de déterminer les conditions climatiques du passé, bien avant l’existence des stations météorologiques. De plus, la datation au carbone 14 des artéfacts archéologiques ou aux vestiges fossilifères a été rendue plus précise grâce aux corrections faites à partir des anneaux de croissance du pin bristlecone (chronoséquence de 8000 ans). Venez voir des carottes d’arbres au microscope et discutez de vos observations. Vous trouverez des sections transversales d’arbres (où vous pouvez voir les anneaux de croissance) qui vous étonneront !

8. John Stavrinides (professeur adjoint de biologie) — Extraction de l’ADN — L’ADN est au cœur de notre compréhension de la biologie, de la taxonomie et de l’évolution des organismes. Il est également utilisé en médecine légale pour résoudre des crimes. Dans cette activité, vous effectuerez une extraction de l’ADN à partir de fruits et légumes en utilisant des produits chimiques communs. Vous comprendrez mieux les concepts de chimie liés à l’extraction ainsi que l’importance de l’ADN pour les organismes vivants.

9. Brian Sterenberg (professeur de chimie) — Synthèse de composés inorganiques — Formation de liaisons phosphore-carbone à partir de complexes de tungstène-phosphonium et caractérisation du produit grâce à la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN). La synthèse sera réalisée à l’aide d’une boîte à gants dotée d’une atmosphère inerte. Vous aurez vous-même la chance d’utiliser la boîte à gants. La réaction implique la formation d’un ion phosphénium coordonné au tungstène, suivie de l’addition d’un substrat organique, conduisant à la formation d’une liaison phosphore-carbone. Une fois la réaction de synthèse terminée, le produit sera caractérisé par spectroscopie à RMN 1H et 31P, en utilisant un spectromètre Varian 300 MHz. Vous aurez l’occasion d’analyser le spectre et de déterminer la structure chimique du produit.

10. Christopher Yost (professeur de biologie, spécialiste en sécurité alimentaire, environnement et salubrité) — La science des vaccins — Les vaccins sont un outil essentiel pour protéger la santé des humains contre les maladies infectieuses, à l’échelle mondiale. Malgré les avantages évidents, il y a un débat au sujet de l’importance de la vaccination dans les médias en Amérique du Nord basés sur des sources mal informées. Dans cet atelier interactif, vous explorerez les principes qui sous-tendent le fonctionnement des vaccins et, surtout, vous découvrirez à quelle vitesse les maladies infectieuses peuvent se propager en l’absence d’un programme de vaccination. Vous pourrez participer activement aux simulations d’épidémies de grippe et de pandémies et apprendre à identifier leurs origines. Vous pourrez observer en temps réel l’efficacité des programmes de vaccination pour la protection de la santé publique. Vous apprendrez à devenir un détective pour résoudre le mystère de l’origine d’une épidémie simulée.

11. Douglas Farenick (bilingue) (professeur de mathématiques et sciences, doyen intérimaire de la faculté des sciences) —Une exploration de l’infini — Dans cet atelier, nous tenterons de comprendre ce que signifie « l’infini ». Peut-il y avoir plus d’un type d’infini ? Y a-t-il de nombreux infinis différents à l’infini ? Pouvons-nous faire des opérations arithmétiques avec l’infini ? Comment pouvons-nous faire de telles découvertes ? Nous explorerons ces questions en ayant une réflexion de groupe.

12. Christopher Somers (professeur agrégé de biologie; ; spécialiste en génétique et environnement) — La biologie des serpents — Dans cet atelier, vous apprendrez au sujet de la biologie et de la diversité des serpents, l’une des sous-classes d’animaux les plus intéressantes, mais aussi des plus méprisées de la planète. Vous aurez la chance d’interagir avec des animaux vivants et de découvrir certaines de leurs caractéristiques !

13. Peter Douglas (instructeur de mathématiques et statistiques) – Les mathématiques au quotidien — Vous aurez l’occasion de résoudre des études de cas actuarielles en utilisant les probabilités. Vous travaillerez en petits groupes pour créer une solution à votre problème. Vous aurez la chance de montrer vos résultats et de voir comment d’autres groupes ont abordé leur problème !

14. Monica Cliveti (superviseure d’un laboratoire de géologie) — Interprétation des cartes géographiques ou comment éviter de s’égarer — Dans cette activité pratique, vous allez construire une carte. La carte sera construite dans un bac à sable spécial muni d’une caméra X-Box. À la fin de l’exercice, nous allumerons un projecteur et vous verrez votre carte prendre vie avec des couleurs et des motifs d’eau. Mais ce n’est pas tout ! Dans la deuxième partie de cet atelier, vous pouvez regarder au-delà de la surface. Ici, vous utiliserez des microscopes et des stéréoscopes pour regarder de près les minéraux et les éléments fossiles qui forment les roches qui nous entourent tout en apprenant à identifier les fossiles et les minéraux de base.

15. Maria Velez (professeure agrégée de géologie)/Yunuen Temoltzin Loranca — Diatomées — Dans cet atelier, concevez votre propre microfossile ! À l’aide d’un microscope, vous découvrirez ce monde microscopique. Ensuite, en utilisant vos résultats, vous serez en mesure de reconstruire un environnement passé pour rassembler les morceaux du casse-tête qui explique le passé.

16. Garth Huber (professeur de physique) — Introduction aux quarks — À l’échelle atomique se trouvent des particules fondamentales mystérieuses connues sous le nom de quarks et de gluons. Ces particules sont régies par les lois de la physique quantique et elles ont des propriétés fascinantes, telles qu’une charge basée sur des fractions et des types d’interactions exceptionnellement fort. L’un des problèmes qui n’ont pas encore été résolus en physique moderne, c’est la façon dont ces quarks et ces gluons régissent les propriétés de la matière. Cet atelier vous permettra d’apprendre une foule de choses sur la physique des quarks et des gluons et sur la façon dont nous pouvons les étudier.

17. Gabriel Foley (étudiant diplômé en biologie) — Quel est cet oiseau ? – Venez apprendre à identifier les oiseaux ! Nous passerons la première partie de l’atelier à apprendre à identifier les oiseaux locaux les plus communs et ensuite nous irons à l’extérieur pour mettre ces habiletés en application. L’observation et le catalogage des oiseaux sont des façons efficaces utilisées par les biologistes pour mesurer la santé d’un écosystème. La capacité à identifier correctement les espèces d’oiseaux est cruciale pour le succès de ces recherches. Bien que ce ne soit pas nécessaire, si vous possédez des jumelles, n’hésitez pas à les apporter !

18. Allen East (professeur de chimie) – La chimie, c’est beaucoup plus que balancer des équations ! — Venez apprendre un tas de choses à propos de l’utilisation de l’informatique en chimie par exemple l’utilisation de logiciels de graphisme moléculaire. Grâce au logiciel, pourrez faire des découvertes comme la façon de prédire la couleur des jeans ou la façon de déterminer si une femme est enceinte en faisant une prédiction au sujet du spectre de RMN de ses œstrogènes.

19. Nikolay Kolev (conférencier en physique) — Visite virtuelle du grand collisionneur de hadrons (LHC) — Vous ferez une visite virtuelle de la plus grande expérience en physique des particules à ce jour. Vous examinerez comment fonctionnent les détecteurs et comment on effectue l’analyse des données recueillies. Nous discuterons des aspirations des scientifiques à découvrir de nouveaux concepts de physique, plus particulièrement la supersymétrie et la matière noire. Nous communiquerons à distance avec des scientifiques qui travaillent au grand collisionneur de hadrons.

20. Katya Herman (professeure agrégée en kinésiologie, santé et activité physique) — Expérience épidémiologique sur l’activité physique : assis, debout, en mouvement, votre santé - Cet atelier vous présentera une foule de connaissances et des activités pratiques liées aux bienfaits de l’activité physique sur la santé. Par exemple, pourquoi le fait de s’asseoir est-il mauvais pour votre santé ? Vous aurez l’occasion de porter un appareil comportant un accéléromètre pendant une courte période de temps pour mesurer votre mouvement et recevoir vos résultats personnalisés. Vous pouvez également mesurer votre tension artérielle et tester votre force de préhension !

21. Présentateur : à déterminer — Technologie du design et dessin technique — Les technologues du design et de dessin technique participent à des projets d’ingénierie multidisciplinaire. En tant que technologues, nous utilisons des logiciels standards pour collaborer, concevoir, modéliser, rédiger, coordonner et documenter des projets dans de nombreuses disciplines, comme la construction, l’exploitation minière et la fabrication. Vous aurez la chance de participer à une expérience pratique qui comprend l’utilisation des logiciels de CAO utilisés couramment dans l’industrie afin de concevoir et produire un projet d’ingénierie dans un environnement 2D.

22. Présentateur : à déterminer — École des sciences infirmières — Si les soins de santé vous passionnent, vous allez adorer cet atelier ! Vous aurez l’occasion de découvrir et d’expérimenter les simulations en laboratoire à la fine pointe de SaskPolytech. Les professionnels de la santé passent de nombreuses heures dans ces laboratoires pour acquérir la formation nécessaire pour exceller dans leur domaine. Vous aurez également la possibilité de voir des mannequins robotisés qui ont la capacité d’imiter la réponse d’un patient réel lors d’un traitement. Plus de 120 scénarios différents, des crises cardiaques aux réactions allergiques, peuvent être reproduits par ces mannequins.

Prix spéciaux (mise en candidature requise)

Ces prix sont remis à des projets exceptionnels qui satisfont à des critères spécifiques au sein d’un certain champ d'intérêt de la science. Tous les prix spéciaux ont une valeur de 500 $ pour la catégorie junior, 750 $ pour la catégorie intermédiaire et 1 000 $ pour la catégorie senior. Le jugement en vue de l’attribution de ces prix a lieu dans le cadre des jugements des médailles. Il n’est pas requis de mettre son projet en nomination. Les juges prendront en compte tous les projets qui sont éligibles dans une sphère d'intérêt spécifique.

Les trois rangées en dessous de chaque prix (junior, intermédiaire, senior) indiquent si un prix est disponible dans chaque catégorie. La mention « Non disponible » indique que ce prix n'est pas disponible dans cette catégorie.

 

Prix de La Fondation actuarielle du Canada

Commanditaire : Fondation actuarielle du Canada

Un projet exceptionnel qui démontre une utilisation efficace des mathématiques, de la manipulation de base de données ou de l’analyse statistique, ou d’une combinaison de ces trois disciplines, conjuguée à de solides et ingénieuses compétences en communication orale et écrite pour étudier ou résoudre un problème complexe.

Une préférence pourrait être accordée aux projets qui tentent de mesurer des pertes potentielles ou qui élaborent des moyens innovateurs de contrôler ou réduire la vraisemblance ou les effets d’événements indésirables.

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : 1 000 $ en argent comptant et un certificat

-----

Prix de l’Association canadienne pour le Club de Rome

Commanditaire : Association canadienne pour le Club de Rome

Un projet exceptionnel qui démontre ou propose des moyens novateurs d’atténuer les changements climatiques dans les résidences canadiennes en réduisant la production de dioxyde de carbone. La préférence sera accordée aux projets qui font une utilisation créative de produits et de technologies facilement accessibles tout en intégrant aussi des technologies émergentes (par exemple, l’Internet des objets). Le projet doit démontrer de la créativité, de l’originalité, de l’applicabilité et un souci de la sécurité.

-----

Prix de la Fédération canadienne des sociétés orchidophiles

Commanditaire : Canadian Orchid Congress

Un projet sénior exceptionnel relatif à la biologie ou à la conservation des orchidées, à leur culture ou à leurs produits biochimiques. La préférence sera accordée aux projets liés à la conservation des orchidées indigènes du Canada. La lauréate ou le lauréat préparera un webinaire sur son projet avec l'aide de la Fédération canadienne des sociétés orchidophiles qui sera publié sur son site Web.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : 1 000 $ en argent comptant et un certificat

-----

Prix de First Nations University of Canada (Université des Premières Nations du Canada)

Commanditaire : First Nations University of Canada

Ce prix est remis à un projet exceptionnel dans la catégorie junior qui souligne les réalisations et le savoir traditionnel des peuples autochtones et qui démontre, explore, valorise et approfondit les liens entre le savoir autochtone et les connaissances scientifiques occidentales.

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : Non disponible

-----

Prix de l’excellence en astronomie

Commanditaire : Société royale d’astronomie du Canada

Un projet exceptionnel lié au domaine de l’astronomie – observation, construction d’un instrument ou autre.

Junior : Un télescope en argent comptant, un certificat et une adhésion d’une durée d’un an à la SRAC
Intermédiaire : Un télescope en argent comptant, un certificat et une adhésion d’une durée d’un an à la SRAC
Sénior : Non disponible

-----

Prix de L’association canadienne d’acoustique

Commanditaire : Association canadienne d’acoustique

Un projet sénior exceptionnel ayant rapport à l’acoustique, la science du son.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : 1000 $ en argent comptant, un certificat et un abonnement au périodique trimestriel de L’association canadienne d’acoustique

-----

Prix de l'Association pour l'intelligence artificielle au Canada

Commanditaire : Canadian Artificial Intelligence Association (CAIAC)

Un projet junior exceptionnel lié au domaine des modèles informatiques ou de l'intelligence artificielle.

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : Non disponible

-----

Prix de la Société canadienne des clinico-chimistes

Commanditaire : La Société canadienne des Clinico-Chimistes

Un projet sénior exceptionnel lié à l'utilisation de tests de laboratoire pour de meilleurs soins aux patients.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : 1 000 $ en argent comptant et un certificat

-----

Prix de la Société canadienne de science de laboratoire médical

Commanditaire : Société canadienne de science de laboratoire médical

Un projet intermédiaire exceptionnel lié aux sciences de la santé, qui fait preuve d’excellence dans la planification et la conception d’une expérience, d’une innovation ou d’une étude biomédicale ayant rapport au domaine des sciences de laboratoire médical.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : Non disponible

-----

Prix du concours junior canadien au sujet de l’eau, à Stockholm

Commanditaires : Associations canadiennes membres de la WEF, Association canadienne des eaux potables et usées (ACEPU) et Xylem Canada

Projets séniors exceptionnels relatifs à un ou plusieurs des sujets suivants : les eaux pluviales, la qualité de l’eau ou des eaux usées, la gestion des ressources aquatiques, les projections relatives à l’eau, le traitement de l’eau ou des eaux usées, ou toute autre question scientifique ou sociale relative à l’eau.

Un maximum de trois projets seront choisis à l’ESPC; les finalistes invités à soumettre un résumé de leur projet pour la sélection finale. Un projet gagnant sera choisi pour représenter le Canada au concours junior international au sujet de l’eau, à Stockholm. Le second et le troisième recevront chacun un prix de 300 $.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : Un voyage toutes dépenses payées à Stockholm (Suède), du 27 août au 1er septembre 2017, pour l’élève ou les élèves du projet gagnant afin de représenter le Canada au Concours junior international au sujet de l’eau, à Stockholm.

-----

Prix en physique de l’ACP

Commanditaire : Association canadienne des physiciens et physiciennes

Un projet exceptionnel lié aux sciences physiques.

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : 1 000 $ en argent comptant et un certificat

-----

Prix Carlson Wagonlit

Commanditaire : Carlson Wagonlit Travel

Un projet junior exceptionnel lié aux transports.

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : Non disponible

-----

Prix de l’innovation en génie

Commanditaire : L’Institut canadien des ingénieurs

Un projet exceptionnel lié au génie et démontrant une solution innovatrice, créative et éprouvée répondant à un problème réel dans le monde.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : Non disponible

-----

Prix de 4-H du Canada

Prix des 4-H du Canada — Agriculture durable
Un projet junior exceptionnel lié à une agriculture ou un élevage écologiquement durable.

Prix des 4-H du Canada — Sécurité alimentaire
Un projet junior exceptionnel lié à la sécurité alimentaire ou aux sciences alimentaires.

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : Non disponible

-----

Prix de l’école d’été internationale pour les jeunes physiciens

Commanditaire : Institut Périmètre pour la physique théorique

Un finaliste sénior exceptionnel à l’ESPC qui démontre un intérêt vif pour la physique et les mathématiques et de bonnes aptitudes dans ces domaines. Le projet d’une ou d’un finaliste peut être dans un domaine autre que la physique. La ou le finaliste sélectionné doit avoir de bonnes compétences écrites et orales en anglais.
Le prix consiste en une bourse complète pour participer à l’École d’été internationale pour les jeunes physiciens 2017 (ISSYP 2017) du 16 au 29 juillet, un programme intensif avancé de deux semaines qui présentera à l’élève l’image fascinante de notre univers tel qu’il est vu par les physiciens contemporains : du monde quantique bizarre des atomes et des particules subatomiques aux trous noirs, de la distorsion du temps et de l’espace à l’expansion de l’univers. L’élève rencontrera des physiciens professionnels à l’Institut Périmètre au cours de séances de mentorat conçues pour de petits groupes, fera des excursions dans des laboratoires de science expérimentale de premier plan, et se liera d’amitié avec des jeunes gens ayant les mêmes goûts qu’eux et venant du monde entier. La bourse comprend le coût du logement, des repas et du voyage à destination et en provenance de l’Institut.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : Bourse complète pour participer à l’École d’été internationale pour les jeunes physiciens 2017 du 16 au 29 juillet à l’institut Périmètre pour la physique théorique à Waterloo (Ontario). Valeur totale de 3 500 $.

-----

Prix Jeunesse innovante

Commanditaire : La Fondation Gwyn Morgan et Patricia Trottier
Exigences pour toutes les catégories :
Des projets innovants exceptionnels sélectionnés pour leur ingéniosité, leur originalité, leur conception et leurs retombées socioéconomiques. Selon le nombre de projets inscrits, les juges pourront décider de se concentrer sur une liste présélectionnée de projets qui semblent mieux répondre aux critères lors des entrevues pour les prix Jeunesse innovante.

Junior : Quatre projets recevront chacun une bourse de 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : Quatre projets recevront chacun une bourse de 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : Huit projets recevront chacun une bourse 1 000 $ en argent comptant et un certificat. Quatre de ces lauréates et lauréats des prix Jeunesse innovante recevront en plus une bourse de 7 000 $ en argent comptant

-----

Prix de l’énergie renouvelable

Commanditaire : Ontario Power Generation

Un projet exceptionnel lié à l’énergie et à la qualité de l’air, et montrant un intérêt marqué en matière de gérance environnementale.

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : 1 000 $ en argent comptant et un certificat

-----

Prix S.M. Blair Family Foundation

Commanditaire : S.M. Blair Family Foundation

Un projet qui mérite une demande de brevet d’invention.

Selon l’Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC)…
Afin de pouvoir bénéficier d’un brevet, votre invention doit satisfaire à trois critères de base :

1. L’invention doit porter sur une chose nouvelle (c’est-à-dire qu’elle soit la première dans le monde).
2. L’invention doit porter sur une chose utile (c’est-à-dire qu’elle soit fonctionnelle et exploitable).
3. L’invention doit porter sur une chose inventive ou ingénieuse, et qui ne semble pas évidente à un individu compétent dans le domaine.
L’invention peut être un produit (p. ex., une serrure de porte), un corps composé (p. ex., une composition chimique utilisée dans les lubrifiants pour serrure de porte), un appareil (p. ex., une machine pour fabriquer des serrures de porte), un procédé (p. ex., une méthode de fabrication de serrures de porte), ou une amélioration de l’un quelconque de ces derniers.

Un brevet est accordé uniquement pour la représentation physique d’une idée (p. ex., la description d’une éventuelle serrure de porte) ou pour un procédé qui permet de produire quelque chose de tangible ou de commercialisable. Il n’est pas possible de faire breveter un principe scientifique, un théorème abstrait, une idée, une stratégie commerciale ou un programme informatique pur et simple (per se).

Fait saillant : Quatre-vingt-dix pour cent des brevets sont des améliorations d’inventions brevetées existantes!

La Base de données sur les brevets canadiens de l’OPIC vous permet de rechercher parmi plus de deux millions de documents de brevets canadiens déposés au cours des 75 dernières années :

http://brevets-patents.ic.gc.ca/opic-cipo/cpd/fra/introduction.html

Junior : 500 $ en argent comptant et un certificat
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : 1 000 $ en argent comptant et un certificat

-----

Prix du Groupe de biostatistique de la Société statistique du Canada

Commanditaire : Groupe biostatistique, Société statistique du Canada

Un projet intermédiaire exceptionnel en théorie de la statistique, ou un projet qui utilise des techniques statistiques supérieures dans les domaines de la conception de l’étude, de l’analyse des données et de la présentation des données.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : Non disponible

-----

Prix de la Société statistique du Canada

Commanditaire : Société statistique du Canada

Un projet sénior exceptionnel en théorie de la statistique, ou un projet qui utilise des techniques statistiques supérieures dans les domaines de la conception de l’étude, de l’analyse des données et de la présentation des données.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : 1 000 $ en argent comptant et un certificat

-----

Prix d'excellence scientifique « Weizmann Canada »

Commanditaire : Weizmann Canada

La finaliste ou le finaliste doit être dans sa dernière année au secondaire (ou être au CÉGEP au Québec) et démontrer une passion pour la science. À noter : le programme de l’Institut Weizmann se déroule en anglais. Par conséquent, toutes les participantes et tous participants doivent parler couramment l’anglais. Projets individuels seulement.

Junior : s.o.
Intermédiaire : s.o.
Sénior : Cette bourse offre la possibilité de participer au programme international en sciences de la Dre Bessie Lawrence à l’Institut Weizmann à Rehovot en Israël du 4 au 30 juillet 2017. Il doit s’agir d’un projet individuel et la ou le finaliste doit démontrer une passion pour la science. Elle ou il doit être actuellement dans sa dernière année au secondaire ou être au CÉGEP avant la date de départ et doit parler couramment l’anglais. La valeur de la bourse totale est de 9 000 $, ce qui permet de payer les frais d’inscription et le vol aller-retour en Israël à partir d’un aéroport majeur canadien.

Pour consulter les détails du programme :

http://www.weizmann.ca/giving-opportunities/education/international-summer-science-institute

Télécharger et signer le formulaire de permission pour ce voyage.

-----

Bourse de recherche de premier cycle de l’Université d’Ottawa (BRPC)

Commanditaire : Université d’Ottawa

Un projet sénior exceptionnel par un finaliste ou des finalistes de 11e année ou de 12e année (hors Québec) ou de 5e année du secondaire, de 1re année ou de 2e année du collégial (Québec) qui est admissible à poursuivre des études universitaires scientifiques à l’Université d’Ottawa. Dans le cas d’un projet d’équipe, chaque finaliste sera admissible à une bourse.

L’Université d’Ottawa fournira au lauréat ou aux lauréats davantage d’informations dans les jours qui suivront l’Expo-sciences pancanadienne.

La lauréate ou le lauréat travaillera sous l’égide de scientifiques et participera à des découvertes scientifiques importantes pendant deux stages d’été consécutifs. Au cours de l’été précédant sa première année d’études dans un programme de premier cycle à la Faculté des sciences de l’Université d’Ottawa, la lauréate ou le lauréat gagnera 3 750 $ en tant que recherchiste pour un des professeurs de niveau international. En complétant la première année d’études avec succès, l’expérience de recherche sera prolongée lors d’un second stage d’été au cours duquel il ou elle gagnera 6 250 $.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Non disponible
Sénior : Bourse de recherche de 10 000 $ (3 750 $ + 6 250 $)

-----

Prix de la fondation « Nutriments pour la vie »

Commanditaire : Nutrients for Life Foundation Canada

Un projet intermédiaire exceptionnel liée aux engrais, aux plantes et à la pédologie.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : 750 $ en argent comptant et un certificat
Sénior : Non disponible

-----

SHAD Scholarship Award

Commanditaire : SHAD

Sénior : un projet exceptionnel présenté par une ou un finaliste sénior ayant été admis au programme SHAD 2017 ou qui envisage de postuler pour le programme SHAD 2018. Ce prix est décerné à une ou un finaliste qui partage les valeurs de SHAD telles la créativité, l’excellence, la communauté, la diversité et la prise de responsabilité. Pour les projets individuels seulement.

Intermédiaire : un projet exceptionnel présenté par une ou un finaliste de 4e secondaire (10e année à l’extérieur du Québec) ayant été admis au programme SHAD 2017 ou qui envisage de postuler pour le programme SHAD 2018. Ce prix est décerné à une ou un finaliste qui partage les valeurs de SHAD telles la créativité, l’excellence, la communauté, la diversité et la prise de responsabilité. Pour les projets individuels seulement.

Junior : Non disponible
Intermédiaire : Placement at SHAD 2017 or can apply to SHAD 2018
Sénior : Placement at SHAD 2017 or can apply to SHAD 2018

Visitez l'appli de l'ESPC pour consulter l'horaire de la semaine :
 
Quelles nouveautés y a-t-il cette année à Regina ?
  • Les édifices que vous visiterez le plus souvent sont à peine à 5 minutes de marche l’un de l’autre et il n'y a pas de collines!
  • Un nouvel horaire ; le montage des projets débutera le lundi 15 mai à 9 h. Consultez l’horaire de l’ESPC pour plus de détails.
  • Des activités interactives dans la salle d'exposition pendant STEAM, un festival d'apprentissage
  • Plusieurs excursions mettant en valeur les sciences et les arts dans les Prairies, y compris la culture des francophones et des Premières nations!
  • Plus d’activités dans la salle d'exposition pour les finalistes.
 
Quel temps fera-t-il à Regina en mai ?
Les températures sont très variables à Regina (Saskatchewan) au mois de mai. Ce n’est jamais la même chose d’une année à l’autre et même d’une journée à l’autre. Pratiquement n’importe laquelle des 4 saisons peut se manifester. Parce que le relief Regina est plat, les vents peuvent être considérables! En général, préparez-vous pour des matinées plus fraiches et des après-midi plus chauds. Il serait préférable de consulter la météo de Regina à mesure que l’événement approche. Au mois de mai, les intempéries, y compris la neige, sont rares, mais possibles.
 
Parce que la plupart des excursions sont à l'extérieur, apportez des vêtements polyvalents et des chaussures de marche appropriées. Il est préférable de porter des vêtements en plusieurs couches en Saskatchewan, ce qui vous permet de vous adapter à un blizzard en matinée, un après-midi d'été doux et une soirée orageuse (nous espérons que cela ne se produira pas, mais soyez prêt à tout!).
 
Y aura-t-il des mets végétariens ?
Oui, les traiteurs ont prévu les besoins alimentaires végétariens, végétaliens, cachers, halal, et autres.  Assurez-vous de mentionner vos restrictions diététiques lors de l'inscription.
 
Y aura-t-il un système de sécurité pour les projets ?
Oui, il y aura une sécurité 24 h sur 24 dans la salle d'exposition.  Nous recommandons que les étudiants conservent leurs appareils électroniques avec eux pour la nuit.
 
Les parents peuvent-ils assister aux activités de l'Expo-sciences pancanadienne ?
Les parents et le public sont invités à visiter l'exposition pendant les heures d'ouverture au public du 18 au 20 mai.
Les billets pour la cérémonie de remise des prix seront disponibles aux parents et au public sur la base du premier arrivé, premier servi.  Un forfait visiteurs spécial a été établi pour ceux qui désirent séjourner à Regina pour quelques jours.  Voir le « Forfait visiteurs » pour les détails.
 
Y aura-t-il un service d'autobus entre les activités durant la semaine ?
La plupart des activités auront lieu sur le campus.  Les participants seront transportés par autobus aux activités hors site, tels la cérémonie de remise de prix.
 
Le site est-il accessible aux fauteuils roulants ?
Une accommodation pour l'accessibilité sera assurée.  Veuillez indiquer vos besoins particuliers lors de l'inscription en ligne.
 
Puis-je choisir mes camarades de chambres en résidence ?
La plupart des chambres de l'Université de Regina sont de style appartement avec un salon et une cuisine commune. Chaque chambre pour les finalistes sera équipée de deux lits simples extralongs, d'une commode, d'un placard, d'un bureau et d'une chaise. Le salon a un sofa et la cuisine a une table. Les finalistes seront affectés aux différentes chambres en fonction du sexe, tout comme les délégués.
 
Puis-je avoir ma propre chambre en résidence ?
Les chambres permettent d’accommoder deux personnes. Les résidences de style appartement ont deux à quatre chambres chacun. Les appartements de quatre chambres disposent de deux salles de bains, tandis que les appartements de deux et trois chambres disposent d'une seule salle de bains.
 
Pourrai-je appeler à la maison ?
Oui. Il y a des téléphones dans les pavillons des résidences. Nous recommandons d'apporter une carte téléphonique pour les appels interurbains.  On encourage les participants à téléphoner à la maison régulièrement.  En ce qui concerne les téléphones cellulaires, l'étiquette est de mise en tout temps.
 
Y aura-t-il un accès Internet durant l'ESPC ?
Oui, un accès Internet sans fil sera disponible sur le campus, y compris dans la salle d'exposition et les chambres en résidence.
 
Et si j'ai besoin d'un ordinateur pour la présentation de mon projet ?
Les finalistes doivent prévoir leurs propres arrangements pour tout équipement nécessaire. On s'attend à ce que les finalistes apportent leur propre appareil.
 
Les régions doivent-elles envoyer un délégué de chaque sexe si une région a des finalistes masculins et féminins ?
Non. Quoique cela soit préféré pour des groupes de plus de cinq finalistes, les résidences et les activités seront organisées de manière à assurer une supervision adéquate pour les deux sexes.  Les délégués régionaux se partageront cette responsabilité.
 
Que dois-je apporter ?
 
Vêtements
La plupart de la semaine est décontractée; des chaussures de marche confortables sont recommandées.  Toutefois, plusieurs finalistes choisissent de se vêtir d'un air plus « chic » pour l'évaluation.  La soirée de la cérémonie de remise des prix est aussi désignée « tenue de ville », ce qui implique généralement un complet ou veston avec cravate pour les hommes et une robe, jupe et blouse ou tailleur pour les femmes.  Les robes longues et les robes de soirée sont déconseillées.
 
N’oubliez pas d’apporter des vêtements chauds, des vêtements composés de plusieurs couches et des vêtements imperméables pour les activités qui auront lieu en plein air. On vous conseille fortement d’apporter un molleton à capuchon. Sachez que lors de votre séjour en Saskatchewan, on appelle ça un « bunnyhug ».
 
Articles personnels
  • pour les voyageurs en avion, une pièce d'identité officielle valide avec photo, qui montre le nom, la date de naissance et le sexe est requise.  Référence : Règlement sur le contrôle de l’identité.  Note : Le nom sur la pièce d'identité doit correspondre au « nom légal » saisi lors de l'inscription en ligne à l'ESPC, qui apparaîtra sur la carte d'embarquement;
  • l'argent pour les dépenses personnelles;
  • tenue de ville pour la cérémonie et le banquet de remise de prix; tenue d'affaires pour l'évaluation; vêtements décontractés pour les autres occasions; chaussures confortables pour la marche et les excursions;
  • une serviette sera fournie pour chaque participante ou participant;
  • carte d'assurance-maladie et pièce d'identité (voir ci-dessus pour les voyageurs en avion);
  • chaussures confortables et vêtements pour toutes les saisons (consultez la météo de Regina à mesure que l'événement approche). Il est tout à fait possible de vivre les 4 saisons dans une même journée;
  • articles de toilette et médicaments; Gravol pour le mal des transports (avion, train, autobus, bateau);
  • instruments de musique et autres nécessités, si vous prévoyez partager vos talents dans les salons;
  • lecture, jeux et autres articles pour les moments tranquilles entre les entrevues d'évaluation;
  • appareil photo, réveil-matin, téléphone cellulaire et chargeurs;
  • épinglettes d'expositions régionales et autres articles pour échanger.
 
Articles et fournitures pour les projets
  • Tous les articles et équipements nécessaires à votre projet, soigneusement emballés conformément aux règlements sur le transport, notamment aérien.  Veuillez noter que le nouveau système de présentation des projets sera utilisé.
  • Les articles requis pour installer le projet doivent être mis dans les bagages enregistrés seulement - les services de sécurité de l'aéroport confisqueront les outils dans les bagages à main.
  • Faire des copies de secours des fichiers électroniques de vos présentations, données et rapport de projet (par précaution).
  • Apportez le nécessaire pour ré-emballer les articles de présentation.
 
Que comprend l'inscription à l'ESPC ?
L'inscription à l'ESPC comprend tous les élévements et activités, ainsi que :
  • l'hébergement
  • les repas
  • les visites
  • le transport local transportation
Le transport à Regina est fourni pour les participants régionaux (finalistes, délégués et adultes de soutien) en vertu du Programme de péréquation des frais de déplacement pour l'ESPC
 
Les frais accessoires engagés par les participants (souvenirs, appels téléphoniques, collations achetées, admission aux musées, etc.) ou les régions (les activités en sus du programme établi) ne sont pas compris.
 
Les examens pour le baccalauréat international (BI)
Les règlements de l'Organisation du baccalauréat international (BI) prévoient que les candidats à l'IB doivent passer leurs examens à leur école locale. Au cours des dernières années, cela impliquait que le candidat au BI qui se qualifiait pour l'ESPC devait choisir entre l'ESPC et l'examen du BI.
 
Récemment, toutefois, plusieurs finalistes à l'ESPC ont réussi à obtenir une dispense de cette règle, fondée sur le fait que l'ESPC est un « événement international ».
 
L'article A9.5 des directives de l'IB sur les circonstances et arrangements particuliers, lesquelles sont disponibles uniquement au coordonnateur IB d'une école (donc, l'école du finaliste) prévoit qu'un étudiant peur passer les examens de l'IB à un autre endroit si la date prévue pour l'examen est en conflit avec un « événement d'importance internationale » auquel l'étudiant participe. Il prévoit en outre que les participants à l'événement doivent provenir de plus d'un pays autre que le pays organisateur. L'ESPC satisfait à cette exigence, puisque nous accueillons des participants de l'Australie et du Mexique.
 
Les finalistes ayant à passer des examens du BI pendant l'ESPC sont encouragés à soumettre une demande de changement de lieu et doivent faire une demande d'autorisation d'absence temporaire auprès du président, Comité consultatif national en matière de politique. Les finalistes doivent être présents pour l'entière journée d'évaluation, toutes les heures de visite du public et la cérémonie de remise des prix. Voir la politique 3.1.2.6, Responsabilités des finalistes à l’ESPC, paragraphe 4.1.3.
 
Le finaliste à l'ESPC et le coordonnateur IB de son école doivent soumettre une demande de changement du lieu de l'examen pour cause de « conflit avec un événement d'importance internationale ». Si la demande est accordée, l'organisation de l'IB, en collaboration avec le coordonnateur IB de l'école, prendra les arrangements pour transmettre les examens à une école IB dans la région où se tient l'ESPC, laquelle supervisera l'examen.
 
Veuillez noter que Sciences jeunesse Canada n'a aucune implication dans la réussite de ces demandes, ni d'influence sur celles-ci. On suggère aux finalistes, ainsi qu'aux coordonnateurs IB de leurs écoles, de soumettre la demande de changement du lieu de l'examen le plus tôt possible afin d'assurer les meilleures chances de succès.
 
Il y a plusieurs écoles BI dans la région de Regina.

 

Your Ultimate Canadian Science Fair Resource

MédiasSociaux

Précommandez votre molleton à capuchon pour le ramasser à l'ESPC 2017!

Disponible bientôt!

LeBlogue

vendredi, 20 Mai 2016 - Jessie MacAlpine
mercredi, 18 Mai 2016 - Jessie MacAlpine
lundi, 16 Mai 2016 - Emilie Leneveu
dimanche, 15 Mai 2016 - Emilie Leneveu
science